Le 13e salaire des auxiliaires payé rétroactivement

CONFLIT • La Ville annonce le versement rétroactif au 1er juillet du 13e salaire de son personnel auxiliaire. Le syndicat SUD crie victoire. Gardiens de piscine, surveillants d’APEMS, patrouilleurs: les auxiliaires de la Ville assurent de nombreuses tâches.

«On considère que cette affaire est gagnée et on en est très content, car sinon, on allait clairement vers un conflit social». Syndicaliste «révolutionnaire et secrétaire du syndicat SUD, Aristides Pedraza ne cache pas sa satisfaction. Et pour cause: il vient de faire plier la municipalité sur un sujet qui pour elle commençait à vraiment sentir le roussi.

En février 2019, la Ville acceptait le principe d’un 13e salaire pour tout son personnel. Une petite bouffée d’oxygène pour les travailleurs les plus précaires en particulier pour les travailleurs dits «auxiliaires» employés pour des engagements à durée limitée ou à taux de travail réduit.

Seulement voilà: contrairement à ce qui avait été promis, l’entrée en vigueur de ce 13e salaire, prévue pour le 1er juillet dernier, avait été repoussée au 1er octobre. Une forfaiture pour le syndicat SUD qui avait déjà largement bataillé pour que ce 13e salaire soit justement accordé au personnel auxiliaire. Dans un communiqué au vitriol, SUD dénonçait en septembre dernier une «mesquinerie municipale» qui portait «un rude coup à des travailleurs et travailleuses qui connaissaient déjà des situations difficiles et précaires». «Il était établi que ce 13e salaire serait versé au 1er juillet dénonce Aristides Pedraza. La Municipalité a voulu nous jouer une entourloupe et ne payer que dès le 1er octobre». L’extrême gauche a immédiatement emboîté le pas au syndicat SUD. Dans un communiqué les popistes lausannois ont aussitôt fait part de leur incompréhension, exigeant le versement des salaires «pour le premier juillet».

Auteur du postulat qui en février 2019 avait permis d’acter le principe d’un 13e salaire pour tous, la conseillère communale Laura Manzoni a remis la compresse en adressant ce 10 octobre dernier une question écrite à la Municipalité, exigeant des explications sur le décalage du paiement du 13e salaire au 1er octobre.

Mobilisation

La mobilisation en tout cas a payé. «La modification devait entrer en vigueur le 1er juillet, c’est ce que nous avions discuté et convenu avec les syndicats. A cause du Covid, le projet, qui implique un gros travail administratif, a toutefois pris un peu de retard, explique le syndic Grégoire Junod. Le 13e salaire est donc en vigueur depuis le 1er octobre. Nous avons pris des mesures pour que le rétroactif au 1er juillet puisse être payé d’ici la fin de l’année. Nos engagements seront donc tenus vis-à-vis du personnel et syndicats.»

«Ce recul de la Municipalité résulte de l’ heureuse combinaison d’une pression syndicale très déterminée et d’un moment électoral très délicat pour la majorité rose-rouge-verte» commente ainsi non sans ironie Aristides Pedraza.

Reste que le combat n’est pas tout à fait terminé. Car l’introduction du 13e salaire pour les auxiliaires s’est aussi accompagnée d’une refonte de la grille salariale pour garantir l’égalité de traitement entre tous, fixes et auxiliaires. Au total, plusieurs milliers de collaboratrices et collaborateurs sont concernés et la mesure coûtera environ 800’000 francs par année à la Ville de Lausanne.

«Une chose est sûre, lance Laura Manzoni: nous allons suivre de très près l’évolution de la situation et voir si l’octroi de ce 13e salaire ne se solde pas au final par une baisse des salaires mensuels».

LausanneCités, 02.11.2020 - Charaf Abdessemed

0 commentaire à “Le 13e salaire des auxiliaires payé rétroactivement”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire





Bad Behavior has blocked 2783 access attempts in the last 7 days.