Pas d’assurance dentaire vaudoise

Le canton de Vaud ne veut pas d’une assurance dentaire obligatoire. Dimanche 4 mars, 57,57% des votants ont refusé l’initiative du POP et de Solidarités, contre 42,55% d’opinions favorables. La participation s’est montée à 55,67%.

Précurseur en Suisse, le projet qui vise un accès aux soins dentaires garantis pour tous était soutenu par la majorité de gauche du Conseil d’État, les Verts, le PS et le PDC, les syndicats et diverses associations. Le nouvel article constitutionnel prévoyait un financement s’inspirant du modèle de l’AVS, avec des employeurs et salariés mis à contribution à part égale.

“Une question de fond”
“Le peuple a tranché sur une question de fond dans une proportion que j’attendais”, a réagi le conseiller d’État socialiste Pierre-Yves Maillard.

La réaction de Jean-Michel Dolivo (Solidarités):
Le refus du remboursement des #soinsdentaires est “une victoire du chacun pour soi”, réagit Jean-Michel Dolivo #VDvote #CHvote pic.twitter.com/9JmGc1aBJg
— RTSinfolive (@RTSinfolive) 4 mars 2018

Le Parti socialiste vaudois espère que les adversaires de l’initiative, qui ont souhaité des solutions plus ciblées pendant la campagne, reviennent au Parlement avec un esprit plus constructif que durant les discussions sur le contre-projet, qu’ils avaient eux-mêmes refusé.

Débat Pierre-Yves Maillard-Blaise Matthey
Débat entre Bernard Borel et Olivier Marmy
Débat entre Pierre Conscience et Claudine Amstein

Communiqué de presse du POP Vaudois : Votation pour le remboursement des soins dentaires

Le peuple a choisi de ne pas accepter l’initiative pour le remboursement des soins dentaires par une assurance publique. Le POP ne peut pas accepter que les soins dentaires soient une question individuelle, laissant sur le carreau de nombreuses familles et personnes ne pouvant pas les payer. En outre, elle ne peut se résoudre à laisser la corporation des dentistes et la droite défendre une vision libérale de la santé, qui sans le dire, privilégie les personnes aisées tout en dénonçant les comportements individuels. En prenant acte de ce résultat, le POP s’engage à poursuivre la réflexion pour un système de santé plus équitable.

Nous avions ici la possibilité de palier à une injustice sociale et qui aurait permis d’apporter un véritable soutien à la politique sanitaire de ce canton. Probablement que les sommes astronomiques mises en jeu par nos adversaires pour contrer notre initiative et le soutien « forcé » des médecins-dentistes, a joué un grand rôle dans le choix des électeurs.

Le POP qui était à l’origine de cette initiative en compagnie de solidaritéS avec le soutien lors de la campagne, d’autres partis et organisations apolitiques est certes déçu. La santé buccodentaire nous apparaît importante et nous estimons à juste titre que celle-ci mérite d’être remboursée comme pour l’ensemble des autres soins. Il ne fait aucun doute que dans le futur nous reprendrons cette proposition.

Bernard Borel – Pédiatre FMH – membre du comité d’initiative
Karine Clerc – Municipale à Renens – membre du comité d’initiative
Christophe Grand – Secrétaire du POP Vaudois

0 commentaire à “Pas d'assurance dentaire vaudoise”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire





Bad Behavior has blocked 304 access attempts in the last 7 days.