Le démantèlement continue à tour de bras

- La Poste continue de fermer ses bureaux à tour de bras dans de nombreux endroits du canton.
- Depuis 2009, plus d’une soixantaine ont été, ou transformés, ou purement supprimés.
- Des élus de tous bords pestent contre ce processus et la disparition d’une partie du service public.

Depuis quelque temps, quiconque veut se rendre au bureau postal d’Ouchy trouve la porte close et un écriteau l’invitant à se rendre dans la pharmacie, à quelques mètres de là. La Poste y a en effet ouvert un petit guichet géré par la pharmacienne, parallèlement à ses activités habituelles.

Nombreuses oppositions

«Il y a quelques années, un grand comité d’habitants non politisés avait réussi à sauver ce bureau de poste de la fermeture. La Poste a donc retenu la leçon et n’a communiqué qu’au dernier moment tout en contraignant la Municipalité au mutisme pour mettre les habitants de quartier devant le fait accompli», s’énerve Andrea Eggli, membre d’ACDUS, l’Association Citoyen- ne pour la Défense des Usagers du Service public.

Le Syndic de Lausanne confirme quant à lui à demi-mots cette pression du géant jaune: « On a été consulté par la Poste et on aurait pu dire non, mais ça n’aurait rien changé. On a préféré dire oui et poser la double condition de l’ouverture de cette agence dans un commerce et qu’ils ne touchent à rien d’autre pour le moment. En terme d’heures d’ouverture, on y a même gagné au change!», se réjouit Daniel Brélaz. Un enthousiasme qu’il faut tout de même modérer car bon nombre de services ne sont pas proposés dans cette agence postale.

Politiciens unis

La classe politique semble unie contre ces fermetures, à l’image du Grand Conseil vaudois qui a décidé de soutenir, au début du mois, une pétition qui s’insurgeait contre la récente fermeture de la poste de Paudex.

Le Conseiller National socialiste Jean-Christophe Schwaab va même plus loin: « Il est temps que la poste fasse preuve de transparence et arrête de fermer des bureaux en silence. Leur stratégie est simple, ils réduisent les horaires de certains quartiers puis se plaignent que plus personne ne vienne et ferment dans la foulée en prétendant que ce bureau n’est plus rentable. Il est d’ailleurs probable que certains offices fermés faisaient du bénéfice mais pas suffisamment aux yeux de La Poste.» Son collègue valaisan Mathias Reynard a même déposé, à la fin de l’année passée, une motion demandant un audit externe de la Poste. Celle-ci a été désapprouvée par le Conseil Fédéral et ne sera sûrement pas votée rapidement. «C’est simple, le Conseil Fédéral a vu que j’avais des soutiens de tous les partis politiques donc ils ont eu très peur que ce soit voté et qu’ils se retrouvent à devoir mettre le nez dans les affaires de La Poste», fulmine le jeune socialiste.

Tous postiers

Parmi les satisfaits de cette délocalisation du bureau postal chez un partenaire, on trouve les commerces qui accueillent ce service. A Ouchy, c’est la pharmacie Benu qui a été choisie. « Nous avons été contacté par téléphone par la Poste et nous sommes très heureux de partenariat. Non seulement les employés sont contents de diversifier leur travail mais, en plus, cela permet une fréquentation plus importante dans l’officine», explique Aline Berger, Directrice Marketing et Communication des Pharmacies Benu. Les pharmaciennes ont reçu une formation spécifique et, les premiers jours, un collaborateur de La Poste les accompagnaient.

Lausanne Cités: Pourquoi fermer des bureaux postaux comme, récemment, ceux d’Ouchy ou de Paudex?

Nathalie Dérobert: Nous sommes bien obligés de constater que les habitudes de nos clients changent. Les guichets postaux enregistrent d’importantes diminutions des chiffres d’affaires dans leur activité de base. Avec les pressions venant de la Confédération pour être plus rentable, nous n’avons pas d’autres choix que de réorienter notre stratégie de desserte postale. Les différents changements envisagés sont conformes au cadre légal imposé et interviennent en concertation avec les autorités concernées. La desserte de base n’est en aucune manière remise en cause.

Avez-vous été surprise par le récent désaveu du Parlement vaudois suite à la fermeture du bureau de Paudex?

Il n’est pas question ici de désaveu. Le Conseil d’Etat comprend la nécessité de développer le réseau postal en raison de l’évolution actuelle. Et dans le cas de Paudex, la PostCom, l’organe indépendant de régulation du marché postal, a soutenu notre démarche.

N’est-il pas inquiétant qu’un commerçant puisse avoir accès à toutes les données de la poste?

Le personnel n’a accès à aucune donnée spécifique. Par ailleurs, il est soumis aux mêmes conditions de confidentialité relatives au secret postal et bancaire que les employés des offices postaux. Seul le solde du compte peut théoriquement être visible si le client demande expressément une quittance de son avoir. Enfin, les envois sensibles, tels que les actes judiciaires ou les poursuites ne peuvent être retirés que dans un office de poste.

Courrier : volume en baisse
JS • Entre 2000 et 2012, la baisse des volumes postaux a atteint 63% pour les lettres, 47% pour les colis et 30% pour les versements. Les causes seraient la communication électronique, l’augmentation de la mobilité des personnes et la concurrence sur le marché postal.

Statut : société anonyme
Depuis le 26 juin 2013, La Poste est une société anonyme de droit privé dont la Confédération est actionnaire. Le Conseil Fédéral se charge de contrôler le mandat de service universel. L’année passée, La Poste a enregistré un bénéfice de 626 millions de francs.

Lausanne Cités

0 commentaire à “ Le démantèlement continue à tour de bras”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire





Bad Behavior has blocked 392 access attempts in the last 7 days.