Lausanne: la poste de St-François menacée

Une cinquantaine de personnes se sont rassemblées mercredi pour faire part de leur inquiétude quant à l’avenir du bureau de poste de Saint-François, en plein cœur de Lausanne. L’Hôtel des postes accueille des guichets et un centre de tri depuis sa construction en 1900.

L’avenir du bureau de poste de Saint-François, en plein cœur de Lausanne, n’est pas assuré. La Poste, qui est locataire des lieux, a la garantie de pouvoir rester jusqu’au 31 mars 2023. Des discussions sont en cours pour la suite, le propriétaire voulant faire des travaux.

Une cinquantaine de personnes se sont rassemblées mercredi devant la poste de Saint-François, à l’appel de l’association Acidus, qui défend le service public, de partis de gauche (PS, Vert·es, POP et Solidarités) et de syndicats. Les manifestants craignent une fermeture du bureau de poste, le plus grand de la ville en termes de zone d’accueil du public.

L’Hôtel des postes, construit il y a plus d’un siècle, a toujours accueilli des guichets et un centre de tri, rappelle Acidus dans un communiqué. L’office est aujourd’hui prisé des entreprises et des commerces du centre-ville ainsi que de ses habitants, vu sa situation centrale et proche des transports publics.

Lors de la séparation des PTT en deux entités, les locaux ont été attribués à Swisscom, qui l’a ensuite vendu à la société immobilière PSP Management SA. La propriétaire veut effectuer des travaux et a mis à l’enquête des transformations. «Elle envisagerait de créer un food market, un espace commercial», a expliqué hier le conseiller communal socialiste Benoît Gaillard.

La Poste confirme que la gérance souhaite faire des travaux dans tout le bâtiment. Elle rappelle qu’elle a «modernisé l’office de Saint-François en août 2021 et a donc déjà entrepris des investissements dans cette filiale, la gérance n’ayant jamais indiqué que la filiale ne pourrait pas rester dans les locaux», écrit Stefan Dauner, porte-parole.

«Maintenir une filiale dans ce bâtiment»

Le bail court jusqu’au 31 mars 2023 et des discussions sont en cours avec La Poste pour une éventuelle prolongation du bail jusqu’à la date de début des travaux. Cette date n’est pas encore connue, selon La Poste, qui précise qu’elle «mettra tout en œuvre pour obtenir le maintien d’une filiale postale dans ce bâtiment».

Selon les manifestants réunis devant le bâtiment, les négociations porteraient notamment sur les tarifs de location, qui devraient augmenter. La Poste confirme que les discussions en cours «portent sur plusieurs alternatives et propositions», sans en dire davantage.

La Poste a déjà commencé à chercher de nouveaux locaux pouvant accueillir la filiale de Saint-François dans le périmètre, mais aucune recherche n’a pour l’heure abouti. Et elle précise que son «objectif premier» consiste à tout mettre en oeuvre pour maintenir sa filiale dans les locaux actuels.

De l’avis de Benoît Gaillard, ce serait mission impossible de trouver à proximité des locaux qui permettent les mêmes prestations. La filiale de Saint-François comprend une zone de cases postales et un accès direct pour les camions qui livrent le courrier. Il estime qu’il faut se battre pour maintenir la filiale dans le bâtiment actuel. «Nous sommes déterminés à défendre le service public».

Le Courrier, 30 juin 2022

La Poste doit rester à saint François, syndicom

0 commentaire à “Lausanne: la poste de St-François menacée”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire





Bad Behavior has blocked 1202 access attempts in the last 7 days.