Lettre ouverte à Christian Levrat

Acidus, a écrit une lettre ouverte à Christian Levrat, ancien Conseiller national socialiste et aujourd’hui Président du Conseil d’administration de La Poste Suisse SA.

.

.

.

Cher Christian,

Les défenseurs des services publics de notre pays sont surpris qu’un ancien membre du Conseil national et du Conseil des États, membre ou président de nombreuses commissions de ces deux instances, ex-syndicaliste opposé aux réformes de La Poste et président du parti socialiste pendant 12 ans, reprenne la direction de La Poste.

Toi, Christian, qui as si souvent combattu les réformes de cette institution! Toi qui t’es opposé à la fermeture de plus de 1800 bureaux de poste en 20 ans!
Chacun sait que La Poste rencontre des difficultés – diminution impitoyable, due notamment à la numérisation en cours, au volume des lettres et des opérations de paiement au guichet; augmentation rapide, et même inattendue pendant la pandémie, du commerce en ligne et des colis. Le comportement de la clientèle évolue – à la suite de manipulations des chiffres, des années durant? – et la concurrence augmente inexorablement.

Dans une interview à la RTS du 31 mars 2021, tu parles d’ouvrir le réseau des offices de poste à des tiers. Quels tiers? Se pourrait-il qu’ils soient situés hors de Suisse? Tu annonces aussi ton intention de moderniser La Poste. Qu’entends-tu exactement par moderniser? Tu évoques la stratégie de croissance voulue par le Conseil fédéral. Comment envisages-tu de parler de croissance de La Poste quand une partie de la gauche, gauche à laquelle tu appartiens malgré tout, réclame la décroissance pour l’économie suisse?

Si d’aucuns, bien informés, déclarent que le rôle principal de la poste est de fournir des solutions logistiques aux petites et moyennes entreprises (qui postent 95% des lettres et 93% des colis confiés à la Poste), il est un point qui nous tient à cœur, à nous Acidus, les «petits» de la défense des services publics*: quelle direction, quelle forme vas-tu donner aux «filiales partenaires», censées remplacer les bureaux de poste supprimés, ce bricolage de dernière minute qui fâche la population et sur lequel La Poste comme les médias passent comme chat sur braise? Que feras-tu à mesure que ces filiales fermeront, puisque la loi sur la Poste n’oblige pas à les remplacer?

Autre question des petits usagers que nous sommes: 8400 boîtes jaunes ne sont plus levées le week-end depuis le 4 juin! Que penses-tu de la récente décision de La Poste, appliquée discrètement depuis cette date, de supprimer la relève du courrier déposé dans les boîtes jaunes le week-end, ce dernier n’étant plus relevé que les matins de semaine?

La crédibilité dont tu jouis auprès du personnel de La Poste et ta connaissance de la matière postale te permettront-elles de sauvegarder les emplois du personnel de la Poste? Comment feras-tu pour protéger réellement les salaires?
Faisant fi de tes combats précédents en faveur du service public, vas-tu privatiser Postfinance, comme le souhaite le Conseil fédéral? Si Postfinance devait se voir attribuer un nouveau modèle commercial ou de nouveaux propriétaires, tu dis vouloir préserver les valeurs de ce service universel et de responsabilité sociale. Mais sauras-tu agir sur le Conseil Fédéral afin qu’il redéfinisse les objectifs du service public?
Enfin, toi qui ne manques pas de caractère, accepteras-tu de faire appliquer les lignes stratégiques et les objectifs fixés par le Conseil fédéral?
Surtout, évite de faire comme tes nobles prédécesseurs socialistes, élus pour enterrer La Poste et qui, consciencieusement et fidèlement, ont répondu à la demande du Conseil fédéral et du parlement!
Comme nos autorités, nous te ferons malgré tout confiance, car nous n’avons pas le choix…

Publieé le 18 juin 2021, dans Gauchebdo, par Nicole Matthey K., pour Acidus

2 commentaires à “Lettre ouverte à Christian Levrat”


  1. 1 Johan PAIN 22 juil 2021 à 7:09

    BRAVO ACIDUS ! Belle ouverte. Ne suis pas surpris qu’un ex-dirigeant syndical et du PS tourne sa veste…..C’est une honte….

  2. 2 Elisabeth Brindesi 22 juil 2021 à 11:22

    Christian Levrat chercherait-il une bonne place, bien rentable? N’aurait-il pas fait exactement la même chose tout au long de sa jolie carrière, soit depuis ses activités de syndicaliste? Serait-ce là le sens de son “militantisme socialiste”? M. Levrat qui, voici quelques années, proposait de remplacer la lutte des classes par la “moralisation du capitalisme”! non, ce n’était pas un gague mais une expression que l’on retrouvait alors, par le plus pur des hasards, dans toute l’UE! Sauf que la manip n’a par marché car les militants de base, des gens de gauche tout de même, ont refusé. Quant à la poste, elle s’est atomisée depuis 25 ans environ. Une privatisation rampante, visant à privatiser- en réalité- avant tout les bénéfices, au détriment des usagers et des salariés. Nous sommes bien loin en effet de l’idée démocratique de ses fondateurs vers 1848, loin aussi des années 1980 où nous avions la poste la meilleure du monde (eh oui!) rentable et efficace. Nous sommes simplement retournés au 18 ième siècle. Et comme dans les temps anciens, la poste est chère et compliqué pour les usagers, sans pitié pour ses travailleurs et travailleuses. Merci M. Levrat, merci à vox copains ultra-libéraux.

Laisser un commentaire





Bad Behavior has blocked 260 access attempts in the last 7 days.