Swisscom : réduction du temps de travail contre suppression du personnel

Lors de sa conférence de presse sur le bilan, Swisscom a annoncé aujourd’hui qu’elle s’attend aussi en 2021 à un léger recul de l’offre d’emploi en Suisse. Le processus de transformation constant de l’entreprise montre qu’il faut des mesures pour garantir les emplois. En 2020, syndicom a donc démarré conjointement avec Swisscom un premier projet-pilote pour réduire de manière concrète le temps de travail.


Le projet et la crise actuelle du coronavirus confirment que le temps de travail et l’autonomie dans l’organisation du temps restent des revendications concrètes des travailleuses et travailleurs. Pour remédier efficacement à la suppression de personnel, il faut des modèles supplémentaires de temps de travail adaptés à toutes les étapes de la vie et une réduction du temps de travail effectivement accompli. syndicom va continuer à s’engager pour une politique du personnel durable chez Swisscom.

En tant que principal partenaire social de Swisscom, syndicom accompagne étroitement depuis plusieurs années le processus de transformation constant de l’entreprise et s’engage pour une politique du personnel durable. La période attendue de transformation a toutefois déjà dépassé son zénith. Des réductions de coûts linéaires conduisent toujours à des suppressions de personnel induites uniquement par des considérations politico-financières. Le syndicat syndicom a donc tout mis en œuvre pour placer à l’agenda des modèles qui permettent une baisse du temps de travail effectif pour les groupes d’employé-e-s. D’une part, pour garantir les emplois à l’avenir, et de l’autre, pour ralentir la suppression de personnel via des modèles de temps de travail adaptés aux différentes étapes de la vie.

Le modèle de temps partiel commence à porter ses fruits

En avril 2020, deux modèles sont entrés en vigueur pour permettre aux employé-e-s dès 58 ans de réduire leur temps de travail. Selon l’accord passé avec Swisscom, ils pouvaient ainsi réduire à titre facultatif leur taux d’activité et prendre leur retraite anticipée après deux ans. En même temps, Swisscom a subventionné la réduction des taux d’activité afin que la perte de revenu et de rente puisse être compensée en bonne partie. Au moment du délai d’inscription (juillet 2020) pour le modèle de temps partiel, plus de 200 employé-e-s âgés s’étaient annoncés pour ce modèle. C’est une première étape qui garantit un passage assuré et digne de la vie active à la retraite.

Prêts pour de nouveaux modèles de temps de travail

Dans sa campagne de publicité nationale lancée en 2020, le géant bleu se déclare prêt pour ses client-e-s. En tant qu’employeur, l’entreprise doit toutefois être prête aussi pour ses employé-e-s. Or elle ne peut l’être que si de nouveaux modèles de temps de travail continuent à être examinés. C’est pourquoi syndicom a initié fin novembre 2020 des séances de discussion en ligne sur le thème du temps de travail avec ses membres. Car la crise du coronavirus et le transfert du travail à domicile ont montré que la thématique du temps de travail est une revendication centrale des employé-e-s chez Swisscom. Pour la majorité des 2009 employé-e-s de Swisscom qui ont participé récemment à un sondage de syndicom sur le télétravail, l’aménagement du temps de travail est une exigence indispensable. Une enquête représentative commandée par syndicom auprès de gfs.bern au printemps 2020 le confirme également: les employé-e-s souhaitent plus d’autonomie dans l’organisation du temps. Ils l’obtiennent par des mesures concrètes, qui peuvent être appliquées via la convention collective de travail dans le cadre du partenariat social.

Renseignements complémentaires:
Daniel Hügli, secrétaire central syndicom,
Lena Allenspach, porte-parole syndicom

0 commentaire à “Swisscom : réduction du temps de travail contre suppression du personnel”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire





Bad Behavior has blocked 556 access attempts in the last 7 days.