Développer les transports publics plutôt que taxer la mobilité aux heures de pointe

Dans sa réponse à l’interpellation de la députée Alice Genoud au sujet de la tarification de la mobilité, le Conseil d’Etat précise qu’il n’est pas favorable à un système de prix de la mobilité variant en fonction des charges de trafic, car cette tarification ne respecte pas les principes d’égalité sociale entre les usagers et d’équité de traitement sur l’ensemble du territoire. Le Conseil d’Etat rappelle que la politique cantonale pour favoriser le report modal vers les transports publics porte avant tout sur le développement et l’amélioration de l’offre de transport et de l’infrastructure de la mobilité durable.

Renseignements complémentaires:

DIRH, Jean-Charles Lagniaz, chef de la division Management des transports de la Direction générale de la mobilité et des routes (DGMR)

Réponse du Conseil d’État à l’interpellation Alice Genoud :Le Canton de Vaud entend-il se profiler sur les rails d’une tarification intelligente de la mobilité

0 commentaire à “Développer les transports publics plutôt que taxer la mobilité aux heures de pointe”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire





Bad Behavior has blocked 583 access attempts in the last 7 days.