Courrier aux CFF

Une usagère des CFF leur a écrit pour se plaindre de la quantité de publicité partout dans les gares. Son courrier disait, en substance, que c’était une honte d’avoir mis autant de panneaux publicitaires électriques à la gare de Berne, que les voyageurs avaient le droit d’avoir la paix quand ils prenaient un train et de pas être pollués par la publicité. Et que pour le climat, au vu de ce qu’il se passe aujourd’hui, ça n’allait pas vraiment dans le bon sens.

La réponse des CFF, signée par un employé de la Division voyageurs, Dialogue clientèle, disait que ” Les CFF sont depuis 1999 une société anonyme dont les parts sont détenues à 100% par la Confédération. Celle-ci donne donc régulièrement ses directives dans le cadre de mandats de prestation.
- Dans son arrêté du 3 juillet 2012, le Tribunal fédéral a estimé que l’interdiction d’affichage représente une atteinte à la liberté d’expression. Aux emplacements publicitaires, il existe un droit inconditionnel ou soumis à autorisation qui ne peut être dénié que lorsqu’une restriction est prévue par la loi, qu’elle est proportionnée et justifiée par un intérêt public. Selon ce principe, les CFF ne peuvent interdire des thèmes publicitaires dès lors que l’exercice de cette activité est légal et n’est pas contraire à nos propres intérêts.”

Simple, la publicité leur permet d’encaisser de l’argent et cela n’est pas contraire aux intérêts des CFF.

0 commentaire à “Courrier aux CFF”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire





Bad Behavior has blocked 518 access attempts in the last 7 days.