La Poste : plus dans les étages mais du dumping salarial sur son chantier

Les facteurs ne monteront plus sonner dans les étages.

Les locataires sans interphone devront systématiquement aller chercher les recommandés à l’office postal.
Les facteurs ne perdront plus de temps à grimper les escaliers. Selon le géant jaune, ils trouvent trop souvent porte close.

L’entrée principale de votre immeuble est dépourvue de sonnette ou d’interphone? Attendez-vous à du changement dans la distribution du courrier au cours des prochains mois. La Poste a en effet décidé de supprimer la distribution à l’étage. Le facteur ne montera donc plus pour vous apporter les envois nécessitant une signature (lettres ou colis recommandés, actes judiciaires, avis de poursuites). Il laissera dans votre boîte aux lettres un avis de retrait à l’office postal. A vous de vous y déplacer, dans un délai de sept jours.

Une prestation inutile

Pourquoi biffer cette prestation? Dans son flyer d’explication, le géant jaune invoque «la pénibilité inutile de la solution antérieure», ainsi que «la forte proportion d’envois avisés». Bref, les habitudes de la population ont profondément changé! «La plupart du temps, les gens sont absents aux heures de distribution. Le facteur monte pour rien. Il est donc plus simple (ndlr: et plus rationnel) de déposer directement un avis de retrait dans la boîte aux lettres», traduit Nathalie Dérobert Fellay, porte-parole de La Poste. Avant de préciser que la pratique aura ses exceptions: «Les personnes handicapées ou âgées, ayant une mobilité réduite, que nos facteurs connaissent, ne seront pas concernées. On continuera à leur amener ces envois à l’étage.»

Réduction des prestations à la clientèle, alors que le géant jaune réalise toujours de copieux bénéfices? Soucieuse d’éviter les critiques, La Poste souligne qu’elle ne fait qu’«appliquer plus systématiquement les conditions générales» du service postal inscrites dans son mandat. Et de préciser qu’en Suisse alémanique, la livraison du courrier recommandé se fait déjà au bas des immeubles depuis belle lurette. L’absence de sonnettes à l’entrée constitue «une particularité de certaines zones urbaines romandes», certifie Nathalie Dérobert Fellay. Les essais effectués depuis cet été s’étant avérés concluants, cette mesure sera généralisée aux quelque 25 000 maisons et bâtiments concernés.

A l’interne, cette suppression ne fait pas l’unanimité. Le Syndicat autonome des postiers (SAP), formé de membres dissidents du puissant Syndicat de la communication (Syndicom), dénonce «une nouvelle baisse de la qualité du service public».

Développement dans le journal de ce lundi 13 octobre.

(24 heures) Par Patrick Monay.

Dumping salarial sur un chantier de La Poste dans le canton de Soleure

Un cas de dumping salarial concernant 14 ouvriers a été constaté sur un chantier de La Poste à Härkingen (SO) entre juillet 2013 et mai 2014, a révélé le SonntagsBlick. Le géant jaune se dit surpris.

Une commission de surveillance du canton de Soleure a constaté un cas de dumping salarial sur le chantier de l’agrandissement du centre de tri des colis de Härkingen (SO) de La Poste.

Ivano Maraffino, secrétaire de la section soleuroise d’Unia et président de la commission paritaire pour la branche du métal du canton de Soleure, a confirmé à l’ats cette information parue dans le journal dominical “SonntagsBlick.”
Entreprises sous-traitantes

Une douzaine d’ouvriers de trois entreprises sous-traitantes d’Allemagne, de Pologne et de Slovénie sont concernés. Le travail avait été attribué initialement à une entreprise des Pays-Bas.

Le manque à gagner pour les ouvriers se monte à environ 180′000 francs. Une partie a déjà pu être récupérée (voir encadré).
ats/bri

La Poste se dit surprise
“Nous somme surpris”, a confié à l’ats Bernhard Bürki, porte-parole du géant jaune. Dans le contrat avec l’entreprise des Pays-Bas, il est clairement stipulé que les conditions salariales minimales valables en Suisse doivent être respectées.

La Poste va désormais examiner l’affaire et prendre les mesures nécessaires.

19.10.2014 / rts

0 commentaire à “La Poste : plus dans les étages mais du dumping salarial sur son chantier”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire





Bad Behavior has blocked 2707 access attempts in the last 7 days.