AG 2013 - Rapport d’activité des années 2011 et 2012

En 2011, nous nous sommes occupé des sujets suivants :
• Enquête auprès des usagers des services sociaux du public et parapublic: convaincues de l’utilité de ce projet, nous avons continué la préparation, testé le questionnaire et organisé la publication sur notre site. Nous n’avons obtenue aucune réponse à partir du site. Nous conservons les réponses de personnes que nous avons approchées directement. La question s’est posée sur l’abandon (momentané ?) du projet.
• «Transports publics payés par l’impôt»: Le paiement des transports publics par l’impôt nous semble toujours une solution intéressante. En France, ce sont des entreprises qui payent un impôt en relation au nombre d’employés.
En 2011, plusieurs actions ont été organisées en relation avec ce projet : une réunion dans le Centre de quartier de Malley-Montelly avec les habitants des alentours s’est révélée très positive. Les résultats ont été par contre moins encourageants dans le cadre du « Repaire Là-bas si j’y suis » à cause des participants peu nombreux quoique très intéressés. La rencontre avec la FRC nous a permis de comprendre qu’elle est intéressée par la question. Une discussion avec le SEV nous a montré qu’il n’a pas d’intérêt à ce projet. Nous avons pu publier un article dans le “Courrier de l’AVIVO” pour intéresser les seniors. Pour finir, nous avons établi un contact positif avec SUD.
• Initiative «pour une caisse-maladie publique» : ACIDUS a décidé de ne pas s’engager pour la récolte des signatures, à cause de l’abandon du volet “solidarité”. Il a toujours était pour nous indissociable. Mais nous la soutiendrons néanmoins en votation, c’est à notre avis une des solutions pour le casse-tête posé par l’assurance maladie.
• LAMal: nous avons demandé à nos membres de participer au référendum contre la révision de la LAMal qui prévoyait une réduction de la liberté de choix des assurés.
• Crise de la dette: nous décidons d’étudier ce problème, lié directement au démantèlement du SP. Elle sert les intérêts de tous ceux qui souhaitent privatiser tout ou partie des SP.
• Participation à l’AG de la CITRAP (communauté d’intérêt pour les transports publics).
• Nous avons écrit 3 fois aux membres, lettres et courriels, pour les maintenir informés de nos activités.

En 2012, certains sujets sont restés identiques, des nouveaux se sont ajoutés :
• TPPI: la réactualisation du dossier TPPI n’a pas pu être effectuée. Le projet n’a donc pas pu être relancé… Pour le moment, il reste en suspens. Nous cherchons la bonne personne qui nous aide à sa remise à jour !
• CFF: nous avons crée un groupe de travail pour participer à la lutte des locataires menacés dans le cadre de l’agrandissement de la gare de Lausanne.
• Poste: nous avons écrit à la nouvelle directrice de la Poste au sujet de l’introduction du tri séquentiel du courrier ; la réponse a été tout sauf pertinente. Nous avons activement participé à la création d’un comité de lutte contre la fermeture de la poste de Renens-Village avec les soutien de la Municipalité de cette commune. Plusieurs actions ont menées. La réponse de La Poste est attendue.
• Initiative “Pro Service Public”: nous avons écrit un article critique pour le “Courrier de l’AVIVO” et demandé aux membres de la signer.
• Initiative pour une Caisse Unique: après avoir étudié les attaques de l’assurance Groupe Mutuel contre l’initiative en cours, nous avons rédigé et publié sur le site une prise de position qui dément leurs affirmations.
• “Pôle Sud”: la FASL, Fondation pour l’animation socioculturelle à Lausanne, a décidé ne pas remplacer un poste de promotion de la santé à Pôle Sud alors que les activités organisées trouvaient une très bonne participation. Nous avons soutenu leur action et écrit à la Direction de la Cohésion sociale pour exprimer notre désaccord avec cette suppression. La pétition a été envoyée aux membres pour signature.
• Pendant l’année 2012 aussi, nous avons écrit plusieurs fois aux membres et nous les avons invités à participer aux rencontres de formation.
Le site a continué d’être régulièrement mis à jour. Des articles sur les transports publics (lignes régionales, tarifs, gratuité…), la santé publique (les débuts de privatisation dans le canton de Vaud et Genève), l’eau (pression de la CE pour la privatisation), les assurances maladie, la poste, ainsi que divers problèmes rencontrés qui affaiblissent les services publics. Nous avons mis diverses pétitions et initiatives à disposition pour signature.
Votre comité s’est réuni 9 fois en 2011 et 10 fois en 2012.
Formations en 2012
L’année 2012 a été principalement consacrée à notre formation, car la complexité de la «crise de la dette» a incité le comité à mieux connaître les mécanismes économiques qui ont abouti au scandaleux appauvrissement des populations et au démantèlement du Service Public, afin de pouvoir mieux orienter la défense des usagers.
Nous avons également souhaité nous informer sur les structures, le fonctionnement (et les risques de privatisation) de certains services publics en Suisse, en commençant par les CFF.
Quatre séances du comité ont été consacrées à ces diverses formations, auxquelles nos membres ont été invités.
En outre, trois membres du comité ont participé en mars à un cours de deux soirées organisé par Bénévolat-Vaud sur la gestion d’une association.
Crise de la dette : en trois rencontres, nous avons essayé de mieux cerner certains de ses aspects et quelques-unes de ses conséquences :
• L’exposé de J.-Paul Dudt sur «Fiscalité et Service public» a confirmé que les baisses d’impôt font partie de la stratégie néolibérale de démantèlement du Service public : en vidant les caisses de l’État, elles induisent une réduction ou une privatisation de certains services publics.
• L’exposé de Sébastien Guex sur «La dette et le Service public» nous a permis de comprendre e.a. les mécanismes, les conditions et les risques des emprunts contractés par les collectivités publiques auprès des banques commerciales.
• Un échange interne sur «La dette publique, une affaire rentable», de Holbecq et Derudder, nous a permis de voir que les intérêts exigés pour les prêts sont en grande partie illégitimes. Les financiers pillent actuellement les pays “endettés” d’Europe comme ils l’ont fait dans le “Tiers Monde”.
Structure et fonctionnement des CFF : l’exposé de M. Béguelin, délégué syndical, nous a rappelé que, devenue une holding, l’ex-régie a vu ses différents services scindés en entités séparées, dont chacune doit être autonome et rentable. Cette libéralisation reporte une partie des charges sur les usagers. Néanmoins, il ne semble pas que les CFF risquent une privatisation prochaine.

0 commentaire à “AG 2013 - Rapport d'activité des années 2011 et 2012”


  1. Aucun commentaire


Bad Behavior has blocked 408 access attempts in the last 7 days.