Non à une médecine à deux vitesses !

Référendum à signer et faire signer !

Augmentation de la participation des malades aux frais de traitement : Dorénavant, il faudra débourser chaque année 1000 frs à titre de participation individuelle, sans compter la franchise, qui s’élève à 300 frs minimum.

Le libre choix est réservé aux riches : Celui qui ne peut pas se le payer n’a plus le libre choix du médecin et de l’hôpital.

Contrats-bâillons : Celui qui est mécontent du réseau ne peut pas en sortir pour une période de jusqu’à trois ans – sauf s’il paie une prime de sortie élevée.

Fausses incitations : Les réseaux Managed Care doivent respecter des objectifs budgétaires. Cela encourage la sélection des risques et le rationnement caché et incite à ne prescrire plus que les examens et les traitements les moins chers et à priver les patient(e)s des traitements « chers ». Cela pèse sur la relation entre thérapeute et patient.

Diktat des caisses maladie: Les caisses maladie seront libres de signer des contrats et d’en définir le contenu avec les réseaux de Managed Care de leur choix. De ce fait, les réseaux “trop chers” seront éliminés.

Confusion grandissante: Dans la jungle du système actuel, qui prévoit de multiples formes d’assurance, il est déjà difficile de s’y retrouver. La confusion sera encore plus grande avec le projet de Managed Care, puisque ce dernier prévoit que chaque réseau de soins intégrés pourra offrir des prestations différentes de celles des autres réseaux.

C’est pourquoi nous vous invitons à dire NON au projet trompeur de Managed Care à et soutenir le référendum par votre signature.

0 commentaire à “Non à une médecine à deux vitesses !”


  1. Aucun commentaire


Bad Behavior has blocked 575 access attempts in the last 7 days.