Face à l’AGCS : Convention internationale des communautés locales pour la promotion des services publics

De nombreuses villes et autres collectivités locales, en Europe et dans le monde, contestent l’objectif de l’OMC de faire commerce de tout. Son Accord Général sur le Commerce des Services (AGCS) tend à généraliser la mise en concurrence d’un maximum de services dans un maximum de secteur.

Malgré le « NON » au Traité pour une Constitution Européenne, la « concurrence libre et non faussée » est de plus en plus de mise. Cette logique démantèle le service public et restreint la liberté des pouvoirs locaux de s’en doter pour satisfaire les droits sociaux de leurs populations.
Tous les services publics sont concernés : santé, éducation, transport, EDF, etc.
L’AGCS autorise par exemple une multinationale à poursuivre pour concurrence déloyale une commune qui subventionne une crèche scolaire.

Les collectivités locales, en concentrant tous les effets de cette globalisation, sont en première ligne pour résister à cette néfaste perspective qui manque cruellement d’humanité. Proches des aspirations de leur population, elles ont un devoir d’ingérence dans ce qui se trame à l’OMC, et un devoir de riposte aux atteintes au service public, sous peine d’être accusées de non assistance à personnes et à planète en danger.

Le mouvement des collectivités « Non AGCS » ne cesse de croître.
La particularité de la Convention Internationale des Collectivités Locales (CiCl) est de créer des lieux et des temps de convergence, rassemblant le trépied : élus, syndicalistes et militants associatifs, tous citoyens, dans une parité et une diversité remarquables.
Après leurs Etats Généraux à Bobigny (France-fin 2004), la Convention européenne de Liège (fin 2005) a débouché sur une Résolution, complétée par la déclaration générale de la Convention Internationale de Genève (28-29 octobre 2006).
La CICL a pour ambition de
- contrer les desseins de l’OMC et des accords bilatéraux
- dégager des alternatives concrètes, organiser la mobilisation
- souder les liens entre les collectivités attachées aux valeurs de démocratie et de service public,
- renforcer la coopération entre les acteurs des mobilisations que sont les élus locaux, les organisations syndicales, les mouvements sociaux et les ONG qui souscrivent à cette dynamique antilibérale.

Pour la CiCl : Jean-Claude Sanchez
jcsanchez@ras.eu.org

Plus d’information sur leur site
et le PV de leur Assemblée générale 2007, ainsi que d’autres informations, en cliquant ici

0 commentaire à “Face à l'AGCS : Convention internationale des communautés locales pour la promotion des services publics”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire





Bad Behavior has blocked 989 access attempts in the last 7 days.