170 offices de poste seront fermés !

La Poste avait dit vouloir garder se 800 offices il y a 2 ans, aujourd’hui elle change d’avis et décide d’en fermer le 20% ! En 2000, La Poste comptait 3400 officines en Suisse. En 2012, il n’en restait plus que 1752. Et les fermetures se poursuivent, cette année encore il n’en reste que 800. 2500 bureaux ont donc été fermés en presque 25 ans, environ 100 par année ! Et elle continue, voici l’article de la RTS.

La Poste suisse va fermer d’ici 2028 quelque 170 offices qu’elle exploite elle-même. Il ne restera plus à l’avenir que 600 bureaux de poste et 2000 sites desservis. Le géant jaune assure qu’il n’y aura pas de licenciements.
“Nous devons reconnaître qu’au cours des quatre dernières années, le comportement de la clientèle a changé”, a déclaré mercredi à l’agence de presse Keystone-ATS le directeur général de La Poste Roberto Cirillo. Les prestations au guichet sont de moins en moins sollicitées. C’est pourquoi la Poste doit adapter son réseau.

Il n’y aura pas de licenciements, a précisé l’entreprise à Keystone-ATS. En raison des nombreux départs à la retraite, la Poste va devoir plutôt embaucher ces prochaines années et ne licenciera pas. “Nous verrons si la situation diffère ponctuellement sur certains sites”, a déclaré Roberto Cirillo.
>> L’interview de Roberto Cirillo au 19h30 :
La Poste annonce la fermeture de 170 offices régionaux entre 2025 et 2028. La réaction de Roberto Cirillo, directeur de La Poste

“Centres de services”

Le groupe n’a pas encore décidé quels sites seraient fermés, a précisé le directeur. La Poste continuera de disposer d’un réseau couvrant l’ensemble du territoire, avec 600 offices exploités en propre et 2000 sites desservis partout en Suisse, “dans les vallées comme dans les villes”. Mais les formats changent.

Le géant jaune veut transformer ses bureaux de poste en “centres de services” dans le cadre de partenariats avec des banques, caisses-maladie, assurances et autres. “Ces quatre prochaines années, la Poste investira plus de 100 millions de francs dans le personnel, dans la modernisation de ses filiales en fonction de la demande et dans de nouveaux formats offrant une bonne accessibilité”, écrit l’entreprise dans son communiqué.

Sur les sites où il ne sera pas possible de poursuivre la gestion des offices pour des raisons liées à la demande, la Poste contactera les communes pour trouver des solutions de remplacement. Il pourra s’agir de filiales en partenariat ou d’un service à domicile.

Le PS en appelle à Albert Rösti

Le Groupement suisse pour les régions de montagne (SAB) ne veut pas de nouvelle réduction du nombre des offices postaux. Dans les régions de montagne et les espaces ruraux, le réseau a déjà été trop réduit. Les filiales exploitées par des partenaires ou le service à domicile n’offrent pas la même gamme de prestations, rappelle le SAB.

Le PS suisse demande lui instamment au chef du Département fédéral des télécoms, Albert Rösti, de renoncer à ce plan et de garantir le service postal universel. La Poste a réalisé des bénéfices qui se chiffrent en dizaines millions pendant des années grâce aux colis et PostFinance. “Il n’y a aucune raison de réduire la présence de la Poste dans les régions”, selon le conseiller aux États Baptiste Hurni (PS/NE).

Contacté, le président du géant jaune, Christian Levrat, n’a pas pris position. Il a renvoyé à la communication du directeur général.

Une réduction de moitié des bureaux de poste depuis 2016

Avec les nouvelles suppressions de bureaux de poste d’ici 2028 portant leur nombre à 600, le géant jaune aura réduit de moitié son réseau en moins de 12 ans. En 2016, La Poste comptait encore 1323 filiales en exploitation propre.

Durant la même période, le nombre de lettres déposées dans les bureaux de poste a également drastiquement diminué: alors qu’en 2016, 215 millions de lettres avaient été déposées directement auprès de la Poste, leur nombre a diminué de près de moitié à la fin de l’année dernière à 117 millions. Même constat pour les paiements avec une baisse de près de 60%: de 155 millions à 65 millions.

Dans le même temps, la Poste a développé d’autres modèles. Ainsi, le nombre d’agences est passé de 849 en 2016 à 1237 à la fin de l’année dernière. Les points clientèle commerciale en self-service sont passés de 29 à 221.

En dépit de ces innovations, la fréquentation de la clientèle a continué de s’effriter: d’environ 138 millions de visites dans les succursales et agences en 2016, elle est tombée à environ 90 millions à la fin de l’année dernière. Cela représente une baisse de 35% en huit ans.

Syndicats remontés

Syndicom dénonce un démantèlement du service public sans précédent. Le syndicat relève qu’il s’agit d’un changement radical de la stratégie qui prévoyait de stabiliser le réseau à environ 800 filiales. Au bilan, au moins un office sur cinq sera fermé.

Le syndicat exige que La Poste ne procède à aucun licenciement. Il appelle par ailleurs les milieux politiques, en particulier les autorités cantonales et communales concernées ainsi que leur population à s’engager pour le maintien de leurs offices de poste.

Transfair regrette également la décision. Le syndicat exige une transparence totale sur les plans de La Poste ainsi que des mesures d’accompagnement assez tôt. Les collaborateurs, déjà soumis à un stress croissant, sont inquiets. Pour Transfair, il est essentiel que ces personnes restent dans le groupe et soient soumises à la CCT de la Poste.

RTS, 29 mai 2024

0 commentaire à “170 offices de poste seront fermés !”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire





Bad Behavior has blocked 2286 access attempts in the last 7 days.