Initiative pour l’allègement des primes : OUI le 9 juin !

Trouver une solution pour freiner la spirale des primes d’assurance-maladie est urgent : celles-ci ont plus que doublé au cours des vingt dernières années. Durant la même période, les salaires et les rentes n’ont guère augmenté. Avec l’initiative d’allègement des primes, on met un terme à cette spirale : les primes d’assurance-maladie sont plafonnées et ne doivent désormais plus représenter plus de 10 % du revenu disponible. Cela protège non seulement les personnes ayant un petit salaire de la perte de pouvoir d’achat, mais aussi et surtout les familles, les couples de retraité-es et les personnes ayant des revenus moyens.

Pourquoi l’initiative d’allègement des primes est-elle nécessaire ?

Pendant que les revenus stagnent, les primes explosent
Les primes d’assurance-maladie augmentent depuis des décennies – elles ont plus que doublé depuis 1997 ! En parallèle, les cantons économisent toujours davantage sur le dos de la classe moyenne. Par rapport à la population, une nette majorité des cantons dépensent aujourd’hui moins d’argent pour les réductions de primes qu’il y a dix ans. Cette évolution aggrave le problème des primes par tête, dans lequel un cadre paie autant pour l’assurance de base qu’une vendeuse. Pour répartir à nouveau les coûts de manière plus équitable et s’éloigner de la prime par tête, il faut davantage de réductions de primes.

Les personnes à revenu moyen en profitent également
Les primes d’assurance maladie sont comme un impôt que tout le monde doit payer. Mais contrairement aux autres impôts, elles ne sont pas plafonnées et augmentent chaque année. Avec l’initiative d’allègement des primes, nous demandons un plafonnement de la charge des primes à un maximum de 10 % du revenu disponible. Cela ne profite pas seulement aux personnes ayant des bas salaires, mais aussi à celles ayant des revenus moyens. Par exemple, les personnes seules dont le revenu net ne dépasse pas 5 200 francs environ bénéficieront de ce plafonnement. L’initiative protège ainsi le pouvoir d’achat de la population et renforce notre économie.

La politique doit enfin d’agir
Aujourd’hui, les assuré-es paient le prix de la politique menée par les lobbys des grands groupes pharmaceutiques et du secteur de la santé. Ces derniers ont jusqu’à présent empêché de maîtriser l’augmentation des coûts de la santé. Cela se traduit par des primes plus élevées pour toutes et tous. En cas d’acceptation de l’initiative, la pression des coûts de la santé se déplacera des payeurs et payeuses de primes vers la politique. La Confédération et les cantons sont désormais incités à enfin aller de l’avant en matière de prix des médicaments et à mettre fin à la coûteuse et prétendue concurrence entre les caisses d’assurance-maladie.

PS

0 commentaire à “Initiative pour l'allègement des primes : OUI le 9 juin !”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire





Bad Behavior has blocked 1994 access attempts in the last 7 days.