Agglomérations ou trafic grandes lignes? La guerre du rail fait rage à Berne

Alors que la Confédération voulait mettre l’accent sur le trafic de proximité et d’agglomération dans son projet d’investissement Rail 2050, le Parlement veut lui que la priorité soit mise sur le trafic grandes lignes et la “Croix fédérale” nord-sud/est-ouest.

Les tronçons manquants pour le trafic grandes lignes sur les axes nord-sud et est-ouest doivent être achevés, a tranché le Conseil des États, qui a adopté une motion du National en ce sens jeudi lors de la session de printemps, par 27 voix contre 11. En Suisse romande, les développements devraient porter sur les tronçons Genève-Lausanne et Lausanne-Berne.Le plan d’aménagement Rail 2050 mis en consultation par le Conseil fédéral l’été dernier souhaitait, lui, mettre l’accent sur le trafic de proximité et d’agglomération. Autrement dit, il donnait la priorité aux courtes et moyennes distances, par exemple avec un renforcement du trafic RER, un aménagement des gares en banlieue pour accroître leur desserte par des trains IR et RE ou encore de nouvelles lignes diamétrales ou tangentielles dans les agglomérations.

“Le plus grand potentiel de transfert vers le rail réside dans les agglomérations et dans les liaisons entre les centres régionaux et les agglomérations”, justifiait le gouvernement en présentant son projet. Pour lui, “cette approche permet de fournir la meilleure contribution possible à la réalisation des objectifs climatiques”.

>> Lire à ce sujet: Berne réoriente sa stratégie ferroviaire vers le trafic régional

Accélérer sur les deux grands axes

En adoptant la motion “Concentration également sur la réalisation et l’achèvement de la Croix fédérale de la mobilité“, le Parlement a toutefois montré qu’il ne l’entendait pas de cette oreille. Pour le rapporteur de la Commission des transports Hans Wicki (PLR/NW), un réseau ferroviaire performant couvrant toute la Suisse d’une frontière à l’autre est indispensable pour la politique de transfert route-rail. Autre avantage: en améliorant le raccordement de la Suisse aux réseaux internationaux à grande vitesse, on positionne mieux le rail face à l’avion.

Le Conseil fédéral est donc chargé d’exploiter toute la marge de manœuvre dont il dispose pour optimiser les délais et raccourcir la durée de réalisation des projets d’infrastructure ferroviaire indispensables à la “Croix fédérale de la mobilité”, soit les axes Genève-St-Gall et Bâle-Lugano.

Les axes nord-sud et est-ouest de la Croix fédérale de la mobilité. [www.citrap-vaud.ch - DR]Les axes nord-sud et est-ouest de la Croix fédérale de la mobilité. [www.citrap-vaud.ch - DR]

“Aujourd’hui, la priorité, c’est d’améliorer les liens entre les Suisses et d’avoir la même vitesse commerciale (…) sur tout le réseau”, a réagi le conseiller aux États Olivier Français (PLR/VD) vendredi au micro de La Matinale de la RTS.

“Sur une partie du réseau [le tronçon Mattstetten - Rothrist de la ligne Berne - Zurich et les tunnels de base du Lötschberg et du Gothard, ndlr], on a des vitesses commerciales à plus de 175 km/h, alors que sur la Suisse occidentale et orientale, elles sont de l’ordre de 90 km/h. Il faut corriger cela”, plaide l’ancien municipal lausannois. Selon lui, “il y a déjà des fonds conséquents pour le trafic d’agglomération qui ont été alloués, et même pas dépensés”.

Alors que le programme Rail 2000 a permis d’améliorer considérablement les temps de parcours entre Berne et Zurich, au centre du pays, la vitesse d’exploitation sur l’axe Lausanne-Fribourg reste assez faible en raison de l’ancienneté et du relief de la ligne ferroviaire. Et sur l’axe Genève-Lausanne, elle a même baissé d’environ 10% au cours des 20 dernières années, a montré une enquête de la RTS.

>> Lire à ce sujet: Un pendulaire Genève-Lausanne passe 30 heures par an de plus dans le train qu’il y a vingt ans

Prendre en compte le nombre de personnes concernées

Cette vision du Parlement et de sa majorité de droite n’est pas partagée à gauche, en particulier par les Verts. “Le trafic longue distance est important et des lacunes doivent notamment être comblées en Suisse romande” a reconnu Mathias Zopfi (Vert-e-s/GL). Mais à ses yeux, si on se concentre sur la “Croix fédérale”, ce sera au détriment du trafic d’agglomération, car les moyens sont limités. Et on s’écarterait de l’objectif à long terme d’augmenter l’attractivité des courtes et moyennes distances, a-t-il estimé avant d’appeler à rejeter la motion.

“On sait qu’il y a un énorme besoin dans les agglomérations (…) Quand on décide des endroits les plus importants sur lesquels mettre l’accent, il faut aussi prendre en compte le nombre de personnes concernées”, plaide de son côté la conseillère aux Etats Lisa Mazzone (Vert-e-s/GE). Pour elle, c’est dans les agglomérations que le potentiel de réduction de l’impact climatique est le plus important, avec un fort potentiel de transfert de la voiture vers le rail.

>> Ecouter l’interview de Lisa Mazzone: Lisa Mazzone [Anthony Anex - Keystone]Anthony Anex - Keystone
Temps écoulé 0:00
/
Durée 0:50
Le Conseil des États demande à la Confédération de corriger sa stratégie ferroviaire: interview de Lisa Mazzone / La Matinale / 50 sec. / hier à 06:37

Pas de réseau à grande vitesse à l’ordre du jour

Le fait de mettre l’accent sur le trafic d’agglomération ne veut pas dire pour autant que le trafic grandes lignes est délaissé, a noté pour sa part le conseiller fédéral Albert Rösti, nouveau chef du département des Transports. Mais le gouvernement tiendra compte de la demande de la motion dans son nouveau message sur la stratégie “Perspective Rail 2050″ qu’il présentera à la fin de l’été 2023, a-t-il encore indiqué après le vote des Etats.

Pour autant, le Conseil fédéral n’entend pas réaliser un réseau à grande vitesse à travers la Suisse: il l’avait indiqué clairement en novembre dernier dans sa réponse à la motion.

Propos recueillis par Céline Fontannaz et Mathieu Henderson
Article web: Vincent Cherpillod avec ats

0 commentaire à “Agglomérations ou trafic grandes lignes? La guerre du rail fait rage à Berne”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire





Bad Behavior has blocked 1420 access attempts in the last 7 days.