Solidaires entre générations pour défendre l’AVS : NON à AVS 21

Le texte joint retrace l’historique d’AVS 21, il a été écrit par Roland Rapaz et été publié dans le Courrier de l’AVIVO Vaud n° 4 août septembre 2022. Il est très détaillé sur les allées et venues de cette réforme. Il est parfois technique, ardu, à l’image de la politique fédérale. Au-delà de la votation du 25 septembre, les enjeux pour assurer la solidité de notre AVS, et de la prévoyance professionnelle (LPP), sont nombreux et seront soumis à la même mécanique. Plus largement, il montre que la majorité du Parlement n’est pas prête à solidifier l’AVS : les solutions que l’on nous propose sont largement insuffisantes.
Refusons cette réforme le 25 septembre 2022 !!!
Exigeons une autre qui réponde aux besoins de toutes et tous !

Bien de raisons nous feront voter contre AVS 21 le 25 septembre :

Les raisons du NON !
AVS 21 n’a rien à voir avec l’égalité.
Les finances de de l’AVS vont bien: il n’y a pas d’urgence et d’autres solutions existent.
Ce sont les rentes qu’il faut augmenter, pas l’âge de la retraite.

Les raisons du NON !
L’AVS peut supporter le vieillissement de la population. Le problème est ce que vivent les salarié-e-s âgé-e-s, en emploi ou au chômage !
AVS 21 ne tient pas compte de la solidarité intergénérationnelle…

Les raisons du NON !
La retraite des femmes passe à 65 ans
La retraite anticipée passe de 62 à 63 ans
La TVA augmentera de 0.4%
Un mandat est donné au Conseil fédéral pour une nouvelle réforme en 2026, avec augmentation de l’âge de la retraite pour tout le monde !

Les raisons du NON !
La réforme, c’est 10 milliards de francs d’économie sur le dos des femmes entre 2024 et 2032, mais en fait 7 milliards de francs, en tenant compte des mesures de compensation.
L’égalité des salaires apporterait 825 millions de cotisations supplémentaires à l’AVS chaque année, soit plus de 8 milliards de francs en 10 ans!

Les raisons du NON !
Nous avons besoin d’augmenter les rentes, pas l’âge de la retraite !
La rente AVS varie entre 1195 et 2390 francs. Selon la CSIAS (Conférence suisse des institutions d’action sociale) le seuil de pauvreté pour une personne seule est fixé à 2749 francs en Suisse… Alors que l’AVS doit couvrir les besoins vitaux, même avec la rente maximale, on est en dessous du seuil de pauvreté!

Les raisons du NON !
Une femme sur quatre a seulement l’AVS pour vivre.
Les rentes du 2ème pilier sont très inégalitaires: parmi les femmes qui ont un 2ème pilier et qui prennent la retraite à 64 ans, une sur deux touche une rente inférieure à 1000 francs par mois!

Les raisons du NON !
L’AVS va bien ! En 2020: excédent de 1.9 mia - en 2021: excédent de 2,6 mia
Contrairement à ce qui prévoyait le Conseil fédéral en 2011 : «Vers 2020, la fortune de l’AVS commencera à fondre de plus en plus vite. On prévoit ainsi que vers le milieu de la prochaine décennie les liquidités du Fonds de compensation de l’AVS seront inférieures à 50% des dépenses d’une année».

La solidarité intergénérationnelle: un plus pour la société
Les grands-parents sont la plus grande structure d’accueil de la Suisse: au total, ils assurent 160 millions d’heures de garde. Combien de structures d’accueil devrions-nous construire pour absorber tout ces besoins ?
Les retraités s’occupent tout aussi bien de leurs petits-enfants que de leurs propres parents devenus âgés. Solidarité disiez-vous ?

AVS 21 - AVIVO Vaud

0 commentaire à “Solidaires entre générations pour défendre l'AVS : NON à AVS 21”


  1. Aucun commentaire


Bad Behavior has blocked 1198 access attempts in the last 7 days.