La Poste, impacts écologiques du tri du courrier à Vuiteboeuf

Dans sa réponse à une interpellation du député Yvan Pahud, le Conseil d’État vaudois confirme qu’un échange avec la direction de la Poste est organisé chaque année et que la stratégie générale de l’entreprise fédérale lui est présentée dans les grandes lignes.

En l’occurrence, le Conseil d’État n’était pas spécifiquement informé de la rationalisation réalisée sur le site de Vuiteboeuf. S’il peut encourager et encadrer les collectivités publiques à adopter des plans de mobilité et d’autres instruments qui limitent l’impact environnemental, le Conseil d’État ne peut pas intervenir dans la stratégie d’une entreprise et n’a donc aucune influence à ce propos sur les décisions de la Poste. Le Conseil d’État défend à chaque occasion le maintien du service universel et une desserte de qualité. Il appuie les communes dans toutes les procédures de recours face à une fermeture d’office. Toutefois, il rappelle que toutes les décisions sont prises à l’échelon fédéral.

Renseignements complémentaires : DEIS, Aurélie Haenni, collaboratrice personnelle du chef du département

Fichier à télécharger :

Réponse du Conseil d’État au Grand Conseil à l’interpellation Yvan Pahud et consorts - Rationalisation contre écologie, l’exemple Sainte-Croix du géant jaune (20_INT_6) - Texte adopté par CE - publié

0 commentaire à “La Poste, impacts écologiques du tri du courrier à Vuiteboeuf”


  1. Aucun commentaire


Bad Behavior has blocked 584 access attempts in the last 7 days.