Service public de proximité

Un usager proche d’Acidus partage avec nous ses réflexions sur le service public de proximité et la gestion d’une crise comme l’actuelle.

L’épidémie du coronavirus démontre les risques que peut poser une centralisation excessive des commerces et autres offices utiles à la population comme bureaux de poste et agences bancaires.

L’objectif actuel des politiques semble de vouloir limiter au maximum déplacements et concentration de population..

Dans ce contexte, il est utile de se poser la question si continuer de fermer par exemple des bureaux de poste en dehors des villes se justifie.

Si je prends l’exemple de Baulmes et des villages environnants, il faudra que leurs habitants se rendent en ville ou dans des centres commerciaux où la concentration de population est forte si la décision de fermer le bureau de poste est maintenue.

La Suisse a une organisation décentralisée, ce qui est un avantage dans les circonstances actuelles, maintenons donc cette structure et cessons les fermetures de commerces et instituts utiles à la population dans les régions périphériques,
Cessons cette mode à la centralisation à outrance qui ne prouve aucunement son efficacité économique, ni écologique, et maintenant en lien avec la santé publique.

*son nom nous est connu

0 commentaire à “Service public de proximité”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire





Bad Behavior has blocked 394 access attempts in the last 7 days.