Avec sa poste et son pain, Volg inquiète le boulanger

Le commerce de détail Volg s’installera dans l’actuel bâtiment de la poste, à côté de l’Auberge du Soleil. Pour la Commune de Bursins, c’est une bonne affaire. (et pour les usagers de La Poste ?,  Acidus)


Son office étant, comme tant d’autres, condamné à fermer, pour conserver un service postal au village la Municipalité a négocié un accord avec la chaîne alémanique de commerce de détail Volg. Celle-ci s’installera au rez-de-chaussée du bâtiment de la poste, dont les murs sont propriété de la Commune, et gérera, comme elle le fait dans plus de 400 enseignes outre-Sarine, l’agence postale.

Pour la Commune, c’est plus qu’une opération blanche sur le plan financier. Car si Volg prend en charge les principaux coûts de transformations des locaux – soit un demi-million de francs –, la Commune devra assainir les équipements, comme le chauffage, avec une nouvelle chaudière, l’électricité, les sanitaires, les portes automatiques, sol et peintures. Travaux dont le montant devrait s’élever à près de 115 000 francs, taxes comprises.

Des horaires plus larges que La Poste

Mais La Poste s’étant engagée à verser une indemnité de 140 000 francs pour la résiliation anticipée de son bail, qui courait jusqu’en 2024, la Commune pourra financer ces travaux avec cette manne, pour autant que la nouvelle agence postale puisse ouvrir en février 2020. «Cette chaîne de commerce de détail a l’expérience et la place pour gérer une agence postale. En plus, elle offrira des horaires plus larges que La Poste», explique le syndic, Philippe Parmelin.

Mais la venue de cette enseigne à Bursins n’a pas plu à tout le monde. Et notamment pas à Christian Fayet, patron de la boulangerie-tea-room voisine, seul commerce du village. Car Volg proposera également un dépôt de pain, avec un four qui, à son avis, ne servira pas qu’à dorer du pain précuit. Plusieurs élus se sont étonnés que la Municipalité favorise cette concurrence alors que la Commune a investi il y a vingt ans dans la construction du bâtiment de la boulangerie.

En outre, Volg aura des horaires plus étendus, y compris le dimanche matin, alors que le boulanger, qui ouvre également le dimanche, est fermé le samedi pour des raisons religieuses. Mais la grande majorité des élus a suivi la Municipalité et la Commission des finances, qui estiment que Volg apportera un plus au village et attirera de nouveaux clients, ce dont profitera l’artisan boulanger reconnu loin à la ronde pour son excellence.

24 Heures, 13.09.2019, Madeleine Schürch

0 commentaire à “Avec sa poste et son pain, Volg inquiète le boulanger”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire





Bad Behavior has blocked 545 access attempts in the last 7 days.