Référendum contre une surveillance inacceptable

Saviez-vous que les caisses maladie, l’AVS, l’AI, sont désormais habilitées à mettre les assurés sous observation en réalisant des enregistrements vidéo et sonores dans leur sphère privée? Même le recours au pistage GPS et aux drones est à présent autorisé.


Aidez-nous à prévenir cette attaque contre la sphère privée et signez le référendum contre la surveillance des assuré·e·s.

Les membres de la Section suisse d’Amnesty International ont adopté, lors de leur Assemblée générale, une résolution dénonçant la surveillance inacceptable des assuré·e·s et appellent à signer le référendum. Prenez connaissance des arguments d’Amnesty.

La surveillance des assuré·e·s devrait être ordonnée par un juge et non par les assurances qui sont partie à la procédure.
La nouvelle loi donne plus de pouvoir en matière de surveillance aux détectives privés qu’aux services de renseignements ou à la police, ce qui est inacceptable.

La nouvelle loi ne respecte pas le principe de proportionnalité et porte atteinte au droit à la sphère privée. Toute personne bénéficiaire de l’AVS, de l’AI, de prestations des caisses-maladie, d’une assurance accident ou du chômage est concernée, autrement dit tout le monde!

Signez le référendum sur le site WeCollect et renvoyez votre formulaire au plus vite. Seules les personnes ayant le droit de voter en Suisse peuvent signer le référendum.

Un grand merci pour votre soutien.

0 commentaire à “Référendum contre une surveillance inacceptable”


  1. Aucun commentaire


Bad Behavior has blocked 205 access attempts in the last 7 days.