Oui à la culture – Oui à la loi sur les jeux d’argent

Un Oui à la nouvelle loi sur les jeux d’argent empêchera que des millions de francs finissent directement dans des caisses douteuses à l’étranger au lieu de servir à des activités et à des projets dans les domaines de la culture, du sport et de l’action sociale.

Personne ne peut songer sérieusement à interdire les jeux d’argent. C’est pourquoi nous, créateurs culturels, jugeons important d’adapter la législation aux réalités actuelles et de tenir compte des offres numériques, tout en garantissant les fonds destinés à la lutte contre la dépendance au jeu, ainsi qu’à l’AVS et à des buts d’utilité publique dans les domaines du sport, de la culture, de l’environnement et de l’action sociale (en Suisse et à l’étranger).

La loi modernisée sur les jeux d’argent qui est soumise au vote crée des dispositions claires pour ces jeux en Suisse et garantit ainsi une partie des bases de notre activité de créateurs :

L’affectation des gains tirés des loteries et des jeux d’argent est définie de façon contraignante : comme aujourd’hui, ces gains doivent servir à la lutte contre la dépendance au jeu et bénéficier à l’AVS ainsi qu’à des buts d’utilité publique dans les domaines du sport, de la culture, de l’environnement et de l’action sociale (en Suisse et à l’étranger).

Les jeux d’argent sur Internet sont légalisés et réglementés. Actuellement, ces jeux sont interdits en Suisse. Mais cette interdiction est contournée par des exploitants offshore, avec pour résultat que, chaque année, des centaines de millions de francs finissent dans des caisses douteuses à l’étranger.
Les cantons seront tenus à la transparence et devront rendre compte de l’utilisation de l’argent des loteries via leur propre fonds.

Avec la nouvelle loi, les exploitants de jeux d’argent titulaires d’une concession seront soumis en Suisse à des dispositions modernes contre la dépendance au jeu, probablement les plus sévères au monde. Mais pour qu’elles produisent leur effet, il faut aussi pouvoir bloquer l’accès aux exploitants de jeux en ligne illégaux qui ne respectent pas les dispositions suisses de protection contre la dépendance au jeu et le blanchiment d’argent, et qui ne consacrent pas un centime de leurs bénéfices à des buts d’utilité publique.

C’est pourquoi nous voterons OUI le 10 juin à la loi sur les jeux d’argent!

Signer l’appel

0 commentaire à “Oui à la culture – Oui à la loi sur les jeux d’argent”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire





Bad Behavior has blocked 371 access attempts in the last 7 days.