Uniterre et TiSA

L’inititative pour la souveraineté alimentaire et les paysan-ne-s du syndicat Uniterre se mobilisent avec une large alliance contre les traités TTIP, TISA & Co : La souveraineté alimentaire au lieu du libre-échange!

Nous Paysannes et Paysans, Consommatrices et consommateurs, ne sommes pas d’accord avec l’orientation libre-échangeiste du Conseil Fédéral et du SECO.

Les accords transatlantiques (TISA) menacent l’agriculture paysanne en Suisse et en Europe par l’encouragement à la concurrence et la pression croissante sur les prix. Les accords de libre-échange favorisent avant tout les intérêts des multinationales et le l’agro-industrie. Nous avons besoin d’une politique agricole qui permette la subsistance de nombreuses exploitations agricoles, qui garantisse des prix équitables aux producteurs et qui entretienne l’environnement.

Des négociations se déroulent depuis 2012 à Genève, dans le plus grand secret, en vue de signer fin 2016 le traité de libre-échange TISA. Y participent 51 pays dont la Suisse, les USA et les 28 pays de l’UE. Des fuites rendues publiques par WikiLeaks ont permis de mesurer l’étendue des bouleversements qui s’en suivraient.

TTIP et CETA: une attaque contre l’agriculture paysanne

Ces traités de libre-échange ont pour but “d’harmoniser” les standards de part et d’autre de l’Atlantique. Les industries de l’agrobusiness veulent adoucir les règlements qui entravent leurs profits. Tout cela se fera au détriment de la sécurité alimentaire, de la qualité des aliments, de la durabilité et de l’écologie, mais aussi au détriment des agriculteurs, des éleveurs, et du bien-être des animaux et des consommateurs.

Exemples:
- Autorisation des substances chimiques (comme le chlore) pour tuer les bactéries nuisibles (entre autres, pour les volailles); levée de l’interdiction d’utiliser des antibiotiques et de la ractopamine (médicament contre l’asthme) en tant que promoteurs de croissance;
- Approbations de nouvelles variétés de semences OGM pour l’alimentation animale;
- Autorisation de la viande d’animaux clonés…

Refusons ce changement de pouvoir en faveur des entreprises

Le TTIP prévoit également l’inclusion de la protection des investissements, y compris un arbitrage investisseur-État (de règlement des différends investisseur-État - ISDS). Ce mécanisme ISDS donne aux entreprises le pouvoir de poursuivre des Etats devant un tribunal arbitral international privé, sans possibilité de faire appel, par exemple pour demander des indemnisations pour pertes de profits présumés, pertes causées par exemple par des normes et législations syndicales ou environnementales ou sociales.

Voilà pourquoi nous devons apporter un soutien massif et renforcer la résistance contre TTIP, TISA et CETA. Manifestons ensemble le 8 Octobre!

STOP TTIP/CETA/TISA : POUR UNE AGRICULTURE DIVERSIFIÉE, DURABLE ET SANS OGMS!

Uniterre

0 commentaire à “Uniterre et TiSA”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire





Bad Behavior has blocked 365 access attempts in the last 7 days.