Timbrées les postes privatisées

Requins

On m’appelle hier d’une société privée de courrier. Impossible de comprendre le nom. Et d’ailleurs, comment ils ont mon téléphone ? Ils me demandent de les rappeler d’urgence. Ils ont un paquet pour moi. Mais ils ne veulent pas me le livrer à ma case postale. Ils veulent envoyer le colis chez moi, à ma porte. Je dois rappeler d’urgence un numéro 0800 et tout le tintouin.

Je rappelle. Après une dizaine de manipulation téléphonique, je suis renvoyé chez une téléphoniste qui me demande un code. Je lui fais comprendre que le code était incompréhensible, parce que la personne qui m’a appelé parlait moitié anglais-français et d’une vitesse fulgurante… Mais que j’étais prêt à lui faire entendre au téléphone le message, comme cela, elle aurait son code, puisqu’elle parle la même langue vernaculaire. Elle écoute deux fois. Elle non plus ne comprend pas le code. Une histoire de fou.

Quand soudain je commence à m’exciter, je lui demande où elle se trouve. Je l’appelais à Dublin ! Et quand je lui demande ce qu’elle fichait là-bas au lieu d’être en Suisse, elle me répond qu’elle n’est pas suisse, qu’elle n’a rien à faire avec ce pays ! De toutes façons, ce n’est pas avec les 500 euros de paie qu’elle pourrait y venir.

Ras-le bol de ces conneries mondialisées, de ces refrains de stress permanent et de cette vie de misère dérégulée.

Je ne le veux pas mon paquet. D’ailleurs, je n’ai rien commandé. Ils peuvent se le garder. Ras-le-bol des postes privatisées ! Nationalisations sans dédommagement de toutes les postes du monde et des téléphones dans la même foulée…

Josef Zisyadis | 19 mai 2011

0 commentaire à “Timbrées les postes privatisées”


  1. Aucun commentaire


Bad Behavior has blocked 489 access attempts in the last 7 days.