La Poste «Ymago» - Catastrophe sociale

05.12.2006 - Courrier lecteurs du Nouvelliste

Le «Post News», distribué dans tous les ménages, invite les usagers du géant jaune à acheter dans ses post shops offices de poste: des appareils de photos, des coffrets à thé, du chocolat, des jeux pour enfants, etc. La Poste nous a aussi fait parvenir, ces derniers jours, un catalogue d´une trentaine de pages pour nos achats de Noël. S´agit-il du nouveau service public de La Poste? Il serait grand temps que les administrations communales s´y mettent aussi!
Le «Post News» nous annonce aussi une autre bonne nouvelle: «Plus proche de la clientèle, mais aussi plus rentable, tel sera le réseau de demain.» Ses responsables annoncent un bénéfice de plusieurs centaines de millions, en constante augmentation depuis plusieurs années, malgré, selon M. Kern, une baisse sensible du chiffre d´affaires. Il s´agit là des mystères insondables de la nouvelle économie!
Il n´est pas étonnant devant de telles anomalies que le conseiller national, Jean-Noël Rey, monte aux barricades puisqu´en tant que directeur général de La Poste, il fut le premier à sortir ce service public des chiffres rouges sans diminution de prestations ou de suppressions d´emploi.
Avec le projet Ymago de M. Kern, La Poste sera «plus proche de la clientèle» tout en supprimant 200 bureaux de poste avec leur personnel; mais l´épicerie du village prendra la relève! Pour ce responsable de La Poste, «C´est la seule façon», je cite: «d´assurer la desserte de base avec brio, aujourd´hui comme demain. Ymago nous permettra de nous concentrer sur la vente et de freiner la baisse du chiffre d´affaires». Toujours selon M. Kern, clients et autorités communales le félicitent et s´en réjouissent! Même si, dans les épiceries, les versements ne pourront se faire qu´avec la postcard et ceux qui ne l´ont pas devront se déplacer dans les offices de poste voisins.
M. Jean-René Germanier, seul membre valaisan de la Commission fédérale poste et télécommunications, lors d´une interview à Canal 9, vous soutenez le projet Ymago qui, selon vous, sera une bonne chose pour les régions périphériques comme le Valais et l´économie du pays en profitera. La suppression de nombreux postes de travail et le fait que des personnes âgées devront se rendre dans une autre localité pour effectuer des paiements en espèces… cela ne vous touche pas, M. le conseiller national? Vous oubliez, M. Germanier, que le bureau de poste est très souvent un lieu de rencontre pour la population locale, et qu´il est desservi par un personnel apprécié par les usagers pour sa compétence et le soin qu´il met à garantir le secret postal.
Je constate, jour après jour, que La Poste suit le même chemin que Swisscom: en 1994, en Valais, Télécom comptait 840 collaboratrices et collaborateurs, aujourd’hui il n´en reste même pas une centaine!
Alors à quand la privatisation de La Poste?
Werner Haenggi, Lens

0 commentaire à “La Poste «Ymago» - Catastrophe sociale”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire





Bad Behavior has blocked 583 access attempts in the last 7 days.