Les députés vaudois votent une baisse d’impôts pour 2023

Une motion demande au gouvernement vaudois une baisse de 5 points d’impôts dès 2023. Elle a été acceptée par la majorité de droite au Grand Conseil vaudois par 72 oui, 53 non et 7 abstentions. PS, Verts et gauche radicale se sont opposés à une baisse qui bénéficiera surtout les hauts revenus.

La commission qui a traité cette motion n’a pas pu répondre à la question : quelle sera la retombée concrète sur le pouvoir d’achat des contribuables ? Le journal 24 Heures dans son édition du 25 mai a procédé à des simulations et son résultat est épatant. Le gain fiscal d’une baisse de 5 points du coefficient consolide l’avis du PS, des Verts et d’EaG :

- pour un revenu annuel de fr. 70’000.- et fr. 100’000 de fortune, un couple avec 2 enfants économisera fr 70.-/an, tandis que le contribuable seul bénéficiera d’une baisse de fr. 232.-/an.
- avec un revenu annuel brut de fr. 150’000 et une fortune de fr. 200’000.-, le couple avec enfants économisera fr. 401.-/an et le contribuable seul fr. 627/an.
- avec un revenu annuel brut de fr. 1’000’000 et une fortune de fr. 50’000’000.-, le couple avec enfants économisera fr. 14’178.-/an et le contribuable seul fr. 14’215/an.
On voit très bien qui la droite du Grand Conseil Vaudois fait bénéficier de leurs propositions !

Or la baisse du coefficient n’impacte pas seulement l’impôt sur le revenu, mais aussi celui sur la fortune, celui sur le bénéfice des entreprises, ou encore l’impôt sur le capital. Mais les députés n’ont pas discuté de ce point, même pas en commission. Ils n’auraient pas compris l’étendue de leur vote ? Personne les a éclairés sur ce qu’ils étaient en train de faire ?

Le coût final serait de fr. 160 millions ? Ou de 180 millions, comme le montre l’extrapolation publiée par le journal 24 Heures ? Extrapolation que Pascal Broulis, ministre des finances, aurait estimé correcte. Parce qu’elle touche l’impôt sur le revenu des personnes physiques, sur la fortune, sur l’impôt à la source, sur le bénéfice des personnes morales et sur l’impôt au capital…

De quelle manière cette baisse sera incluse dans le budget de l’État ? Est-ce que la minuscule baisse d’impôts de fr. 70.- sera compensée par une baisse de prestation à laquelle ont droit les contribuables les plus modestes ?

Parce qu’il ne faut pas oublier que l’augmentation de la déduction fiscale en 2020 pour assurances (assurances maladies et sur la vie) à fr. 3’200.- a eu comme effet paradoxal que les contribuables les modestes, ceux qui bénéficient de subsides à l’assurance maladie élevés justement à cause de leur situation financière précaire, ces contribuables là et seulement eux, ont vu leurs impôts augmenter, alors que tous les autres ont eu une baisse.
On voit bien quelle est la politique de la droite du Grand Conseil Vaudois !

«Il faut rendre son pouvoir d’achat aux contribuables» dit la droite, mais on voit très bien à quels contribuables elle se réfère …

Ces 180 millions pourraient nous aider dans la nécessaire mise en avant des transports publics gratuits pour tous les vaudois ! Ces 180 millions représentent le 40% des 450′000 millions nécessaires pour implémenter cette initiative déposée cette année, à laquelle Acidus participe…

Acidus, le 5 juin 2022

0 commentaire à “Les députés vaudois votent une baisse d’impôts pour 2023”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire





Bad Behavior has blocked 1073 access attempts in the last 7 days.