Marché postal suisse : augmentation du chiffre d’affaires, stagnation des salaires

La PostCom a constaté une nette augmentation du chiffre d’affaires sur le marché postal suisse, due aux changements de comportement des consommateurs liés à la pandémie. Les employés de cette branche subissent cependant la hausse du volume des colis. Ils en paient le prix avec de nombreuses heures supplémentaires et des salaires bas. syndicom réclame plus de réglementation et de contrôle sur le marché postal.

La Commission fédérale de la poste (PostCom) confirme la croissance significative du marché des colis. Avec une augmentation de chiffre d’affaires de plus de trente pour cent uniquement pour les colis du mandat de desserte de base, la pandémie de coronavirus a considérablement accéléré la tendance à long terme. Il existe donc un marché compétitif où les livraisons et les retours sont gratuits. David Roth, secrétaire central du secteur Logistique de syndicom, évalue la situation: «Le volume élevé des colis fait peser une charge excessive sur les salariés. Et les salaires des employés sont bas. La protection des employés est déjà mauvaise chez les opérateurs courrier privés et leurs sous-traitants, mais elle l’est aussi chez les sous-traitants de la Poste. Cette situation doit changer.»

Ajuster les exigences minimales

syndicom attend donc que la PostCom améliore les conditions de travail en vigueur dans la branche lors de la prochaine vérification. Pour ce faire, le marché doit être segmenté et le salaire minimum de 18.27 francs relevé. syndicom salue également la position de la PostCom qui entend prêter une attention accrue à la sous-traitance non-règlementée dans la branche logistique.

Renforcer l’accessibilité

Le rapport annuel de la PostCom atteste que la Poste Suisse garantit l’accessibilité du mandat de desserte de base dans son intégralité, conformément au mandat légal. syndicom constate toutefois que, malgré les critères d’accessibilité en vigueur, le service offert à la population ne cesse de diminuer depuis des années. David Roth s’exprime à ce sujet: «Les directives de la Confédération sont laxistes et permettent des solutions de façade, comme le service à domicile, pour répondre aux critères. Les politiques doivent renforcer l’accessibilité des services postaux afin de continuer à assurer un service public digne de son nom.» syndicom continuera à s’engager en faveur du renforcement du service postal universel, garantissant ainsi également l’unité du groupe postal. Une privatisation de PostFinance anéantirait les synergies et engendrerait une réduction massive du mandat de desserte de base.

Pour toute demande de renseignement, n’hésitez pas à contacter:

David Roth, secrétaire central du secteur Logistique, david.roth@syndicom.ch
Matthias Loosli, porte-parole, matthias.loosli@syndicom.ch

0 commentaire à “Marché postal suisse : augmentation du chiffre d’affaires, stagnation des salaires”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire





Bad Behavior has blocked 303 access attempts in the last 7 days.