L’heure de revaloriser nos services publics !

Il y a un an, l’Organisation mondiale de la santé déclarait la pandémie mondiale de Covid-19.
En Europe, cette pandémie a exposé au grand jour la fragilité des systèmes de santé publique et leur incapacité à réagir à ce choc. Pourtant, cette catastrophe était annoncée depuis longtemps.


Les syndicats européens des services publics protestaient contre les pénuries de personnel, le manque de financements et l’inadéquation des ressources depuis longtemps. Sans surprise, les systèmes de santé et les maisons de soins ont été submergés par la première vague.
Il aura fallu une pandémie mondiale pour que la nécessité de financer correcte-ment les services publics et leurs travailleurs-euses soit reconnue. Aujourd’hui, il n’est plus possible d’ignorer les lourdes conséquences de la privatisation et des coupes budgétaires. Nous ne pouvons pas revenir aux politiques d’austérité d’avant la pandémie. Nous devons reconstruire, en mieux.
La priorité absolue est de renforcer les systèmes de santé publique et de soins, ce qui nécessite d’accroître les financements publics et de mettre fin aux politiques fiscales qui favorisent les grandes entreprises et les plus fortuné-e-s. Les gouvernements doivent agir aux niveaux national et européen. Nous le devons à nos travailleurs-euses de la santé, dont bon nombre sont aujourd’hui traité-e-s en raison de stress post-traumatique.
Dans le sillage de la centaine de grèves qui avaient été organisées dans la santé en Europe juste avant la pandémie, nos syndicats continueront de militer en faveur de meilleurs salaires et conditions de travail, de l’accroissement des effectifs et de services de soutien.
D’autres services publics sont en première ligne depuis le début de la crise. Les travailleurs-euses des services publics – qu’ils œuvrent dans les secteurs des déchets, de l’eau, de l’énergie, de la sécurité sociale, de l’éducation ou encore des services de l’emploi – ont joué un rôle essentiel en permettant à la société de continuer à fonctionner et de faire face aux répercussions socioéconomiques des mesures de confinement. Leur rôle sera encore plus crucial à mesure que nous nous relèverons de la crise économique. Il est indispensable d’accroître les investissements pour garantir la disponibilité et la qualité des services publics ainsi que l’accès à l’aide sociale, au logement, à l’eau, à l’énergie et à l’éducation.
À la lumière de cette crise, l’Union européenne doit envisager de se réapproprier certains secteurs essentiels pour garantir la sécurité des citoyen-ne-s, tels que le secteur pharmaceutique ou la production d’équipements de protection individuelle (EPI). Elle devrait également se pencher sur la possibilité de créer des compétences européennes dans les domaines de la santé afin de pouvoir réagir aux pandémies.
Nous nous battrons en faveur de l’égalité sur le marché du travail, de meilleures conditions de travail et de l’augmentation des investissements publics. Au sein d’un mouvement de plus en plus fort, nous ré-clamons la justice fiscale et la réduction des inégalités.
Les intérêts des travailleurs-euses, des populations et de notre planète doivent primer sur les profits d’une minorité.

Services publics, 19 mars 2021, Fédération des syndicats européens des services publics - SP Syndicat Verd.di (Allemagne) Youunion (Autriche)

0 commentaire à “L’heure de revaloriser nos services publics !”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire





Bad Behavior has blocked 259 access attempts in the last 7 days.