Amnesty Suisse dit NON à l’initiative « No Billag »

Avec le vote sur l’initiative « No Billag », la Suisse est confrontée à une décision importante. Il existe de nombreuses raisons pour s’opposer à cette initiative; Amnesty International Suisse recommande son rejet pour des motifs liés aux droits humains.

L’initiative « No Billag » menace le droit à la liberté d’expression et l’accès à l’information, en particulier pour les minorités linguistiques. En outre, l’accès à des services de radio et de télévision pour les personnes malentendantes ou malvoyantes serait remis en question. La Constitution fédérale et les traités internationaux ratifiés par la Suisse demandent pourtant aux autorités de garantir l’accès de toutes les personnes à des informations et à des opinions libres et variées.

L’adoption de l’initiative « No Billag » signifierait beaucoup plus que la simple suppression des redevances. La Confédération ne pourrait plus subventionner les médias audiovisuels ni exploiter ses propres chaînes de radio ou de télévision. La Confédération ne pourrait donc plus remplir efficacement ses obligations en matière de droits humains.

L’adoption de l’initiative aurait des conséquences dramatiques non seulement pour les minorités, mais aussi pour la société civile. Si l’accès à l’information et à des opinions variées est restreint, cela nous concerne et nous menace tous et toutes.

Lisez la prise de position d’Amnesty Suisse sur l’initiative « No Billag » et votez NON le 4 mars.

0 commentaire à “Amnesty Suisse dit NON à l'initiative « No Billag »”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire





Bad Behavior has blocked 414 access attempts in the last 7 days.