Le courrier du chieur à Mme Monika Ribar, Présidente avec un train d’avance

Chère Madame,

Vous êtes la première femme à présider les CFF et pour ça, bravo !

En matière de compliments, nous allons toutefois nous en tenir là.

A en croire la presse, vous n’êtes pas une férue du métro pour vos trajets dodo-boulot : ainsi, pour parcourir les quelque 900 mètres entre votre résidence et la gare de Rüschlikon, vous prenez votre Maserati Quattroporte,
moins bruyante et malodorante que le bus de 7 h 58.

C’est votre choix et, on l’espère, votre argent. Ce qui en revanche a le don d’agacer un tantinet, c’est que vous avez converti une place de parc
Mobility devant ladite gare en place de parc Maserati privée, réservée, rien que pour vous !

Même si a priori tout vous accuse, on aimerait vous accorder le bénéfice du doute. Peut-être servez-vous de cobaye à un projet pilote dans le cadre de la stratégie ferroviaire Horizon 2030 ?

Vous n’auriez en fait rien de la bourgeoise égocentrique que la presse décrit : vous seriez une Ella Maillart des temps modernes qui, pour le bien-être du plus grand nombre, testerait au péril de sa vie des solutions de mobilité encore inédites ! Dans le plus grand secret, vous seriez en train de mettre sur pied le Maseraty, une sorte de Mobility accessible à tous, mais avec une voiture qui ne fasse pas honte.

Allez Monika ! Un peu de persévérance. Vous avez jusqu’à 2030 pour nous prouver que tout le monde se trompe sur votre compte !

Séverine André

Vigousse

0 commentaire à “Le courrier du chieur à Mme Monika Ribar, Présidente avec un train d’avance”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire





Bad Behavior has blocked 365 access attempts in the last 7 days.