Des transports publics gratuits, c’est possible!

Vaud• Les Jeunes POP déposaient ce mardi au Grand Conseil leur pétition «Pour des transports publics gratuits pour les apprentis, les étudiants et les jeunes de moins de 25 ans». Un proposition qui s’inspire d’exemples déjà existants en France .

Christophe Grand, président jeunes POP, Jordan Willemin et Gaël Vuillème, secrétaire des jeunes POP, accompagnés de Céline Misiego, candidate au élections fédérales, remettent leur pétition à la présidente du Grand Conseil vaudois Roxanne Meyer Keller

Le texte, lancé en février dernier, a recueilli plus de 3700 signatures. «Un signal fort pour nos autorités politiques», estiment les jeunes POP Vaud dont cette pétition représente la première action politique depuis leur création en janvier dernier. En plus de la question écologique, l’argument est économique: «Nous ne pouvons plus accepter une hausse annuelle du prix des billets. Les transports publics ne doivent pas être réservés qu’à ceux qui en ont les moyens, c’est un droit pour toutes et tous», explique Christophe grand, président de la jeune formation et candidat aux élections fédérales.«Notre ambition est d’obtenir la gratuité des transports pour toutes et tous, mais cette proposition n’aurait jamais passé au Grand Conseil», précise-t-il. Pourtant, l’idée est loin d’être farfelue. Les jeunes pétitionnaires rappellent ainsi que la gratuité existe déjà dans plus de 20 villes françaises, comme Aubagne, qui compte 100’000 habitants et dont la mairie est de gauche. «Certaines villes UMP ont effectué le même choix!», commente Christophe Grand.

Lancer un débat
Mais comment financer ces transports? «Pas par les impôts, car cela retomberait sur les classes moyennes et populaires. Nous nous opposons également à une augmentation du prix du billet pour ceux qui ne bénéficieraient pas de la gratuité. Mais il y a des alternatives comme les péages urbains, une taxe sur les entreprises, comme à Aubagne, ou encore sur les revenus très élevés», explique Christophe Grand. En 2014, une pétition similaire avait été rejetée par le Grand Conseil à Neuchâtel. Ne risque-t-il pas d’arriver la même chose à celle-ci? «Nous sommes conscients de cela, mais nous n’avions pas les moyens de lancer une initiative. Et puis, notre but est avant tout de créer un véritable débat sur cette question», déclare le président. Affaire à suivre.

Gauchebdo

0 commentaire à “Des transports publics gratuits, c’est possible!”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire





Bad Behavior has blocked 2707 access attempts in the last 7 days.