Quels sont les droits des voyageurs munis d’un billet CFF ?

Question qui est posée par une membre d’Acidus aux CFF. La réponse de la régie est d’antologie….

Les CFF vantent la possibilité de réserver 5 minutes avant le départ du train une à 5 places en compartiment affaires (rien, sur les quais, n’indiquent où sont les wagons affaires. Du reste il me paraîtrait fort peu opportun de les laisser vides «pour le cas où… ») ou voitures famille. Prix: Fr.5.-. Le client peut choisir des places couloir ou fenêtre. Ceci sur l’Online-Ticket shop et sur l’appli Mobile CFF, ce qui suppose que tout le monde circule avec ordi ou iPhone à portée de main.
Qu’en est-il des clients déjà assis? La place qu’ils occupent n’est pas marquée réservée. Devraient-ils céder leur place au risque de se retrouver debout ou de devoir avec arme et bagages changer de wagon? J’ai 80 ans; quand je pars pour quelques jours de ski, j’ai une paire de lattes, un sac de montagne, un sac avec souliers que, pour obéir aux recommandations des CFF, je case à proximité et à portée de vue. Ne me dites pas d’envoyer les skis par bagages accompagnés, ce n’est simplement pas possible partout, pour Bivio, par exemple. Or sur certaines lignes, celle du Simplon en particulier, passer sur les anciennes plates-formes entre les wagons quand le train roule vite et qu’on est chargé est une gageure, et même un danger à moins d’avoir un équilibre à toute épreuve. Dans les wagons à deux étages, il faut monter à l’étage supérieur pour passer d’une voiture à l’autre. Et rien ne vous garantit que vous trouverez facilement une autre place assise. Sans compter qu’à la gare suivante, la même mésaventure risque d’arriver. Quelqu’un viendra vous dire qu’il a réservé la place où vous êtes.
Rien dans le règlement des CFF et les explications concernant les billets n’indiquent que je suis obligée de céder ma place, si elle n’est pas indiquée «réservée». Comment sera réglée alors la situation? Légalement et pratiquement. Je note: cela ne concerne pas les premières classes; là, on a droit à rester à sa place si on en a trouvé une!
Je souhaite une réponse à ma question, car le problème va certainement se poser, et plus d’une fois.

Réponse des CFF : 

Vous nous faites part de vos observations au sujet de la possibilité de réserver des places assises à bord de certains trains du trafic national. A ce sujet, nous pouvons vous transmettre les informations suivantes :


Juridiquement, l’obligation des chemins de fer envers sa clientèle est de la transporter du point A au point B. Le fait d’avoir un billet de train, que ce soit de première ou de deuxième classe, ne garantit pas une place assise. Naturellement, nous mettons tout en œuvre afin de permettre à nos clients de voyager confortablement, mais le voyage debout est possible notamment à bord des trains du RER aux heures de pointe pour des trajets n’excédant en principe pas une vingtaine de minutes, ceci à l’instar des déplacements effectués en métro ou en bus. Par contre, un client en possession d’une réservation a droit à la place correspondante, même si celle-ci est déjà occupée par un autre voyager. Ce dernier sera tenu alors de libérer la place qu’il occupe.


En règle générale, les places réservées sont signalées comme telles dans les trains. Dans tous les cas

le document de réservation en possession du voyageur fait foi.

 

Eh voilà ! le tour est fait et la réponse à côté de la plaque !

0 commentaire à “Quels sont les droits des voyageurs munis d’un billet CFF ?”


  1. Aucun commentaire


Bad Behavior has blocked 407 access attempts in the last 7 days.