Initiative «Pour une économie utile à tous»

La réflexion qui a conduit à ce projet d’initiative repose sur trois axes indispensables à un développement responsable: «Protéger, Développer, Transmettre».

C’est à dire:
Protéger nos choix et défendre notre souveraineté en affirmant des valeurs universelles auxquelles nous tenons.

Développer une économie soumise au respect, non seulement de l’environnement naturel mais aussi du tissu social et économique local.

Transmettre aux générations futures parce nous ne devons pas oublier que nous ne faisons qu’emprunter à ces dernières ce que les anciens nous ont laissé. Cet aspect est le plus important de cette initiative, c’est lui qui doit dicter nos choix.

L’initiative «Pour une économie utile à tous» veut agir directement sur la politique économique. Plus précisément sur les règles en matière de concurrence. L’objectif de la politique économique doit être le plein emploi, la diversité économique, le respect de l’environnement et des ressources naturelles ainsi que du tissu social et économique local.

Dans la situation actuelle de raréfaction des ressources naturelles, nous ne pouvons continuer à encourager la consommation en cassant les prix.

La forte concurrence que nous subissons réduit l’économie à un simple outil de profit en niant totalement son rôle vis-à-vis de la société. En lieu et place de l’économie hors sol que nous développons, les objectifs économiques doivent être intimement liés aux besoins de la société.

L’effet le plus grave de la globalisation du marché est la destruction du tissu économique et social local.

On utilise souvent l’image du tissu pour illustrer la structure d’une société. On mesure alors sa densité, sa complexité et même sa solidité, pour ne pas dire sa solidarité ou sa qualité du vivre ensemble.

Un tissu est composé de fils qui se croisent et se tiennent les uns aux autres, il y a une interdépendance entre le banquier qui a besoin du boulanger qui a lui-même besoin du constructeur. Cette interdépendance constitue le tissu qui garantit la qualité du vivre ensemble. Si on produit dans une région c’est une plus-value en termes d’emploi, mais aussi d’impôt pour cette dernière.

Le libre-échange est destructeur de la société et de son environnement. Les conséquences sont la désindustrialisation par les délocalisations, une agriculture anéantie, le dumping salarial et le chômage ainsi que la perte de souveraineté.

L’initiative «Pour une économie utile à tous» propose un nouvel ordre économique.

Nous voulons réguler les échanges commerciaux par des mesures protectionnistes pour favoriser l’économie de proximité et la qualité de vie.

Prendre des mesures pour favoriser le commerce de proximité et le vivre ensemble c’est avoir une politique protectionniste. Cette politique a été mise au ban de la société par ceux qui voulaient le libre échange. Ces derniers ont réussi à faire croire que les mesures protectionnistes constituaient un mur autour du pays équivalant à un repli sur soi, car ils veulent pouvoir goûter, sans limites, à l’immense potentiel de profit auquel le libre échange donne accès.

Nous voulons donner une image positive du protectionnisme. Une société qui protège ses choix ne se referme pas. Au contraire, elle affirme son attachement à des valeurs universelles. Nous devons exiger une politique d’échanges internationaux basée sur la reconnaissance des choix de chaque peuple, contrairement à la politique d’alignement imposée par l’OMC.

L’initiative «Pour une économie utile à tous» propose pour enrayer la sous enchère économique de modifier les règles de la concurrence.

Pour empêcher la sous-enchère économique et privilégier la diversité économique, il faut des mesures fiscales et des outils de régulation à la frontière, mais il faut aussi réintroduire le droit de l’entente. Ce droit est un droit légitime et indispensable au développement d’une société équitable. Le droit à un revenu équitable est reconnu dans la Convention des droits de l’homme aux articles 22 et 23.

Pourquoi le droit de l’entente ou le droit de contracter doit être réintroduit ? Avec ce droit, on reconnaît l’importance des marges bénéficiaires pour assurer le développement, la consolidation, donc la pérennité des entreprises. Il permet de garantir le développement de filières économiques. Ce droit est réclamé par les acteurs du marché du livre depuis plusieurs années au nom de l’exception culturelle.

Il doit être reconnu pour tous les biens, car il fait partie intégrante d’une société développée. Il participe au développement du tissu économique et social.
Ce droit est très important pour la formation des prix qui doivent garantir des marges permettant d’exiger des salaires décents et des normes de production respectueuses de l’environnement. D’ailleurs, la loi actuelle qui donne mandat à la COMCO (commission de la concurrence) de lutter contre les cartels et les ententes a encouragé la concentration et les fusions en fragilisant les entreprises.
Le résultat est le contraire de l’intention affirmée par la loi.

Une meilleure réglementation de l’économie doit nous amener à une consommation raisonnée. Une société qui se mesure à sa capacité à consommer est une société en voie de sous-développement.

Il est inacceptable que l’individu-consommateur puisse choisir librement entre une tomate produite par des esclaves et une tomate produite en total respect de nos normes sociales et environnementales.

Un des rêves du comité de l’initiative «Pour une économie utile à tous» c’est que demain, en Suisse, on puisse faire ses courses sans lunettes. Il faut que les prix des biens correspondent aux coûts locaux de production.

En matière agricole, ne pas soumettre les produits locaux à la concurrence des produits importés à bas prix privilégie une agriculture respectueuse de l’environnement. Tourner la page du tout à l’export permettrait également aux pays du Sud de favoriser les cultures vivrières.

Une trop forte dépendance de l’exportation fragilise l’économie.
Les initiants veulent donner plus d’importance à l’économie interne.

La Vrille

0 commentaire à “Initiative «Pour une économie utile à tous»”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire





Bad Behavior has blocked 365 access attempts in the last 7 days.