Les retraités refusent la disparition de laboratoires des cabinets de médecins

Communiqué de presse de la Fares

Les retraités refusent la disparition de nombreux laboratoires d’analyses existant dans les cabinets de médecins généralistes

M. Couchepin a en effet décidé de manière abrupte de réduire les tarifs des analyses dans les laboratoires. Les conséquences pour les aînés sont inacceptables. Les médecins généralistes ne pourront plus conserver leurs propres laboratoires qui permettent pourtant de fournir actuellement des services rapides et efficaces à leurs patients. Ceux-ci, et les personnes âgées surtout, n’auront plus la possibilité d’obtenir immédiatement les résultats d’analyse et les traitements adéquats qui en découlent. Ils seraient la plupart du temps contraints de se rendre dans de grands laboratoires, multipliant ainsi leurs déplacements et les coûts de consultations. La disparition des laboratoires des médecins généralistes sera préjudiciable pour la qualité de vie et la sécurité des aînés, et, de plus, n’apportera aucune économie, au contraire.

La FARES soutient l’action des médecins et de la Fédération des médecins suisses ( FMH) contre la réduction généralisée des tarifs des analyses faites dans les laboratoires.

0 commentaire à “Les retraités refusent la disparition de laboratoires des cabinets de médecins”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire





Bad Behavior has blocked 383 access attempts in the last 7 days.