Pour le maintien de l’Office de poste de Bellevaux

Le samedi 26 janvier à 9H nous irons manifester devant l’office de poste de Bellevaux à Lausanne (Aloys Fauquez 60) avec les citoyens du quartier qui s’étaient mobilisés contre cette fermeture. La Poste continue de montrer le mépris qu’elle a pour la population et ses employés.

Comuniqué de presse de l’Associaition de quartier de Bellevaux AQuBé:

Mobilisation pour le maintien de la Poste de Bellevaux

A l’annonce de la Poste de sa volonté de fermer l’office d’Aloys-Fauquez à Bellevaux (Lausanne), les habitantes et habitants ont décidé de faire leur possible pour la sauver.
Après la récolte de 1900 signatures, le groupe de soutien à la Poste de Bellevaux, coordonné par l’association AQuBé (association de quartier de Bellevaux), a décidé de faire une action pour rendre la pétition.

Le rendez-vous est fixé samedi 26 janvier à 9h00 devant la Poste, Aloys-Fauquez 60, où nous offrirons le thé en musique. A 10h00, nous remettrons officiellement la pétition. La mobilisation s’achèvera à 11h00.

L’AQuBé revendique, à travers le maintien de la Poste, pour son quartier :
Le bien-être des aîné·e·s :
Dès l’annonce, les personnes âgées parmi nous, dont une grande majorité de femmes, ont expliqué que la Poste de quartier est un élément central de leur vie quotidienne. C’est là qu’arrivent les salaires de retraité·e·s, là qu’ils·elles font leur paiements, là qu’ils·elles vont envoyer et chercher le courrier. Le lien construit avec les employé·e·s de l’office fait de ce moment également un moment de rencontre et de convivialité.
Le maintien d’un service public de qualité à Bellevaux :
Menacer l’office de poste, c’est une attaque contre le service public. L’AQuBé insiste sur l’importance d’un service public accessible et de qualité dans tous les quartiers. Elle rappelle que la Poste est un service public.
La qualité de vie dans le quartier :
Les quartiers populaires sont les premiers à souffrir de l’effet combiné des restrictions budgétaires et de la course au profit. Les difficultés et le sentiment d’injustice créent des tensions entre les populations. Supprimer une poste est une détérioration de la qualité de vie dans le quartier.
La préservation des places et des conditions de travail :
Le personnel de la Poste mais aussi celui des grandes enseignes et des petits commerces fait partie de la communauté du quartier. Il ajoute une vraie valeur humaine aux tâches quotidiennes et à la vie de quartier. De plus, le bénéfice de la Poste ne justifie en aucun cas la suppression d’emplois. Enfin, fermer cet office implique une péjoration des conditions de travail des employé·e·s de la Poste. Nous soutenons le personnel de la Poste pour que leurs emplois et leurs conditions de travail soient maintenus.

Ainsi, pour le maintien d’une qualité de vie dans le quartier, pour le respect des aîné·e·s, pour un service public de qualité et pour des postes de travail plutôt que du profit à tout va, l’AQuBé invite toutes les personnes à venir le 26 janvier à 9h00 devant la Poste de Bellevaux pour exiger son maintien.

L’association exprime également sa solidarité avec les quartiers dont les offices de poste sont menacés cette année : la Bourdonnette, la Pontaise, ainsi que celle du Mont sur Lausanne, voisine de notre quartier.

0 commentaire à “Pour le maintien de l'Office de poste de Bellevaux”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire





Bad Behavior has blocked 529 access attempts in the last 7 days.