Nouvelle cure d’austérité pour l’hôpital neuchâtelois

Externalisation de services, diminution du nombre de lits, transfert de La Chrysalide et suppression de postes: Hôpital neuchâtelois annonce de nouvelles mesures d’économie.
La direction assure que les employés dont le travail sera externalisé resteront des collaborateurs de l’hôpital.

Quelques jours après la manifestation pour la fin de l’austérité (voir notre article du 12 mars), Hôpital neuchâtelois annonce de nouvelles économies après un premier train de réformes révélées en décembre dernier. Les mesures comportent notamment l’externalisation des services de nettoyage et d’intendance, la diminution du nombre de lits et la suppression de cent quatorze emplois pleins temps, ce qui concerne environ 5% des collaborateurs. Le transfert des soins palliatifs de la maison emblématique de La Chrysalide sur un site encore inconnu de l’hôpital est une des mesures les plus marquantes. La maison n’était plus aux normes et un risque de transfert tardif pour les patients était présent, se défend l’hôpital.

Pour Yasmina Produit, du SSP, tout cela n’a pas de sens. «Alors que l’on ignore encore comment l’initiative H+H (pour deux hôpitaux autonomes et complémentaires, ndlr) sera mise en œuvre, on prévoit de grandes restructurations. Devra-t-on revenir en arrière dans quelques années?» se demande-t-elle.

De nombreuses inquiétudes

«Le personnel est abasourdi. Ce train d’économies s’ajoute aux nombreuses inquiétudes qu’ont les collaborateurs. Après la votation sur le maintien de la convention collective pour les travailleurs de la santé, l’initiative H+H et la prochaine entrée en vigueur de la réforme de la caisse de pension, tout le monde est sous pression», explique Marianne Guillaume-Gentil-Henry, coprésidente de la commission du personnel.

Le sort des employés dont le travail sera externalisé inquiète les syndicats. La direction assure qu’ils resteront des collaborateurs de l’hôpital car seul le nettoyage de la zone de l’administration sera sous-traité. Ces employés continueront d’exercer leurs activités dans d’autres secteurs de l’hôpital. «Nous y veillerons, car en cas de soumission à la CCT de nettoyage, la péjoration des conditions de travail serait importante», explique Juan Barahona, secrétaire central du Syndicat interprofessionnel (Syna).

Des lits seront supprimés sur le site de Pourtalès, du Locle et de La Chaux-de-Fonds. Cette mesure a pour but d’optimiser les infrastructures de l’hôpital, en adaptant le nombre de lits selon l’intensité de l’activité, explique la direction.

«Des mesures nécessaires»

Ces mesures d’économie s’ajoutent à celles déjà prises en décembre dernier. Au total, ces coupes permettent d’économiser 11 millions de francs à l’horizon 2020, selon l’hôpital. Le but? Atteindre les objectifs budgétaires de l’Etat et du conseil d’administration de l’hôpital. Le premier veut contenir le déficit du budget de 2018 à 5,5 millions de francs. Le second prévoit d’économiser près de 25 millions de francs d’ici à 2021. Il reste donc 14 millions de francs d’économies à faire.

«Il est encore trop tôt pour garantir qu’il n’y aura aucun licenciement»

La direction espère replacer la majorité du personnel concerné par la restructuration. Elle compte sur la rotation du personnel et les départs naturels. La réforme de la caisse de pension induira des départs anticipés. «Cependant, il est encore trop tôt pour garantir qu’il n’y aura aucun licenciement», précise Julien Heider, directeur financier de l’hôpital (qui a annoncé sa démission au début du mois, ndlr). Il poursuit: «Ce sont des mesures absolument nécessaires. Les hôpitaux vivent des situations financières difficiles, les nouvelles prestations fédérales sur les tarifs demandent des adaptations et le canton de Neuchâtel a diminué de 62 à 47 millions de francs (-15 millions) sa subvention 1 pour le budget 2018.» Le but est d’assurer la pérennité de l’hôpital en le sortant des chiffres rouges, explique la direction.

Le Courrier, mardi 13 mars 2018, Fanny Scuderi

0 commentaire à “Nouvelle cure d’austérité pour l’hôpital neuchâtelois”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire





Bad Behavior has blocked 320 access attempts in the last 7 days.