Les habitants de Vittel risquent de manquer d’eau à cause de Nestlé Waters

À Vittel, Nestlé Waters puise et assèche l’eau de la nappe phréatique aux dépens des habitants. Ce n’est pas la première fois que le problème est dénoncé mais jusqu’à présent, cela n’a pas fait changer les habitudes du géant.

Un communiqué publié par France Nature Environnement met en lumière une pratique plus que douteuse de Nestlé Waters : l’eau de Vittel est puisée pour la mettre en bouteille tandis que de leur côté, les habitants pourraient en manquer.

Nestlé Waters accusé de surexploiter la nappe phréatique de Vittel

Le communiqué de France Nature Environnement (FNE) est publié juste avant la journée mondiale de l’eau, qui se tiendra le 22 mars. Le but ? Dénoncer une pratique plus que douteuse à Vittel.

Là-bas, les habitants ne seront peut-être bientôt plus approvisionnés en eau potable par leur propre nappe phréatique, mais par un pipe-line qui acheminera l’eau sur des dizaines de kilomètres, pour un coût proche des trente millions d’euros sur vingt ans.

À Vittel, plus assez d’eau pour les habitants de la ville

En cause ? L’activité de Nestlé Waters. Le géant Suisse puise et assèche massivement cette nappe souterraine, pour la mettre en bouteille et la vendre ensuite. Problème, la multinationale prélève un million de m3 par an dans cette même nappe phréatique, et cela engendre un déficit chronique annuel depuis près de trente ans. Le communiqué explique aussi que le niveau de la nappe a déjà baissé de dix mètres.

L’alimentation en eau potable est prioritaire

Juridiquement parlant – et selon la loi sur l’eau datant de 2006 -, les intérêts commerciaux devraient passer après les besoins de l’alimentation en eau potable des populations locales. Il y a donc conflit d’intérêts et FNE dénonce cette pratique de Nestlé Waters, qui semble permise et soutenue par certains acteurs locaux et les services de l’État.

« Les activités économiques ne sont pas prioritaires, et l’eau est un bien commun, non privé ou privatisable. La reconnaissance implicite de la priorité de prélèvement à Nestlé Waters, contraignant les collectivités locales à ‘aller boire ailleurs’, est inacceptable » explique France Nature Environnement, avant d’ajouter : « La situation à Vittel est la preuve d’une non-gestion en responsabilité de la ressource en eau locale disponible, pourtant suffisamment abondante pour satisfaire les besoins du territoire à condition que chacun prenne en compte les besoins des uns et des autres ».

Consoglobe, Maylis Choné, 21 Mars 2018

0 commentaire à “Les habitants de Vittel risquent de manquer d’eau à cause de Nestlé Waters”


  1. Aucun commentaire


Bad Behavior has blocked 354 access attempts in the last 7 days.