Monnaie pleine mal accueillie par le parlement

L’initiative est mal accueillie au Parlement. Selon le Conseil national, les banques privées ne devraient pas être empêchées de créer de l’argent en octroyant des prêts. Le National s’achemine vers un rejet de l’initiative Monnaie pleine. Seule une poignée d’élus y voit le moyen d’éviter bulles financières et faillites bancaires.

La décision devrait tomber le jeudi 14 décembre. La crainte d’une nouvelle crise financière est en toile de fond de la discussion. ” Mais pourquoi réformer un système qui fonctionne “, s’est interrogé Guillaume Barazzone (pdc, GE) au nom de la commission. La Suisse ne doit pas faire cavalier seul et sauter dans l’inconnu.

La reforme proposée par l’initiative populaire Pour une monnaie à l’abri des crises : émission de monnaie uniquement par la Banque Nationale ! serait brutale et hasardeuse. Il n’y a pour l’heure pas d’études scientifiques serieuses sur l’impact d’un tel changement, a poursuivi le Genevois.
Beaucoup craignent pour l’indépendance de la BNS, qui devrait, avec l’initiative, transférer la masse monétaire aux collectivités publiques ou aux citoyens. Seules quelques voix se sont élevées pour soutenir le texte lancé par l’association Modernisation monétaire (MOMO). ATS

0 commentaire à “Monnaie pleine mal accueillie par le parlement”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire





Bad Behavior has blocked 435 access attempts in the last 7 days.