La Poste : interpellations au Grand Conseil vaudois

Nos députés s’inquiètent de l’avenir de notre service public, notamment de celui de la Poste. Vincent Keller, député d’Ensemble à Gauche, s’est préoccupé du dumping salarial dans les filiales partenaires de La Poste ainsi que du sort de Car postal.

La Poste ferme des agences, Car Postal va-t-elle réduire ses dessertes ?

Notre canton à un réseau de car postal plus ou moins important pour les régions périphériques et petits villages surtout dans la région ouest du canton et le Jura-Nord VD.

Suite à la fermeture annoncée de dizaines d’agences postales ou leur remplacement par des filiales partenaires dans les commerces locaux, l’interpellant fait le lien avec l’entreprise Car Postal et s’inquiète de l’éventuelle disparition de liaisons fondamentales pour les régions périphériques, par leur externalisation – comprendre contrat avec une entreprise tierce à l’image des filiales partenaires postales – le cas échéant. Cela mène le soussigné à poser la question suivante au Conseil d’État :

Le Conseil d’État peut-il renseigner le Grand Conseil sur la politique de Car Postal en matière de diminution, de statut quo ou d’augmentation des dessertes à l’échelle du Canton ?

Dumping salarial avec les filiales partenaires de La Poste, comment protéger les commerçants ?

Depuis quelques années maintenant et bien plus depuis quelques mois, la Poste ferme des offices postaux mais ouvre des agences postales (ou filiales en partenariat comme elle les appelle désormais) dans des commerces locaux. Non contentes de n’offrir qu’un nombre de prestations limitées (5 à 6 contre une trentaine dans les offices traditionnels) et de participer à la restructuration voir à la suppression d’emplois, ces agences postales créent ce qu’on appelle du dumping salarial. En effet, la Poste ne reverse pas de salaire aux employés en charge de ces agences mais uniquement une prime, ce qui permet à la Poste d’exploiter un travailleur à moindre coût.

Le 15 novembre dernier, lors de sa réponse à la question de Madame la Députée Christiane Jaquet-Berger « CFF et la Poste les oubliés de la périphérie » M. le Conseiller d’État Philippe Leuba a martelé que le Conseil d’État entendait défendre l’accessibilité aux prestations postales, cela veut dire également aux agences. M. le Conseiller d’État Leuba avait en outre relevé que les filiales en partenariat permettraient aux petits commerçants de maintenir leurs activités. Dans les faits cela ne se vérifie pas puisque plusieurs commerces ayant fait agence postale ont vite déchanté par rapport aux promesses financières faites par la Poste.

1. Sachant que le dumping salarial est condamnable par la loi est-ce que le conseil d’État peut renseigner le Grand Conseil s’il entend toujours à l’avenir soutenir ces agences postales (filiales en partenariat) ?

2. Le conseil d’État peut-il renseigner le Grand Conseil sur la politique qu’il défend et qu’il compte mettre en place dans ce canton en matière de dumping salarial et comment il compte mettre tout en œuvre pour s’opposer, traquer et condamner le dumping salarial créé par la fermeture des vraies agences postales ?

0 commentaire à “La Poste : interpellations au Grand Conseil vaudois”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire





Bad Behavior has blocked 424 access attempts in the last 7 days.