La saignée postale à Genève dévoilée

La poste du Petit-Lancy est garantie jusqu’en 2020, comme 36 autres offices. La Poste a dévoilé l’impact pour Genève de sa restructuration à l’échelle nationale. Seize offices postaux sur 53 sont menacés de fermeture.

A Genève, 16 offices postaux sur 53 sont menacés de fermeture, dont deux pour lesquels les solutions trouvées seront mises en œuvre dans les prochaines semaines. Trente-sept sont garantis jusqu’en 20201. Mardi, l’entreprise a communiqué les conséquences pour Genève de sa stratégie de restructuration globale élaborée en octobre 2016 (voir notre infographie ci-dessous). L’impact sur les autres cantons romands était déjà connu.

En Ville de Genève, 2 offices sur 15 sont menacés. La stratégie vise à faire passer les offices postaux de 1400 à 800 ou 900 dans toute la Suisse, tout en augmentant les «points d’accès» de 3700 à 4000. Ainsi, à Genève, la Poste entend développer jusqu’à 19 nouveaux points d’accès supplémentaires, privilégiant les partenariats avec des commerces. Une solution présentant l’avantage d’horaires d’ouverture «attractifs» tout en offrant un «vaste éventail» de services postaux. La Poste étudie également des points de dépôt et de retrait et l’emplacement d’automates «My Post 24».

La Poste procédera à cette mise en place dans les quatre prochaines années «en dialogue direct avec les communes». «Toute fermeture de filiales traditionnelles sans solution de remplacement sera évitée.» Après avoir entendu les cantons, la Poste introduira dès septembre le versement en espèces sur le pas de la porte dans toutes les localités disposant uniquement d’une filiale en partenariat.

Dans son communiqué, l’entreprise promet de «tout mettre en œuvre pour éviter les licenciements dans le cadre du développement du réseau».

«Vague de fermetures»

De son côté, le syndicat Syndicom dénonce cette «vague de fermetures» à Genève, rappelant dans un communiqué qu’un office a déjà fermé depuis novembre 2016 (Cointrin). «Les points d’accès (…) ne présentent pas de véritables alternatives, car ils n’offrent qu’une seule ou un très petit nombre de prestations.» Syndicom ne s’oppose pas, en soi, aux agences postales, mais seulement si elles couvrent toute la palette de services et si les employés y sont engagés à des salaires correspondant à la Convention collective Poste. «Le reste n’est que du dumping salarial.»

Les fermetures annoncées à Genève et ailleurs démontrent combien la Poste «ignore les décisions politiques», s’insurge le syndicat. L’Assemblée fédérale multiplie en effet les interventions pour rétablir des exigences minimales dans les régions. Syndicom déplore que le Conseil fédéral se contente «d’observer la situation les bras croisés». Il invite les cantons et les communes à s’opposer au démantèlement et à boycotter les discussions avec la Poste, qui «ne devront être poursuivies qu’une fois que la loi sur la poste aura été révisée».

«Nous ne lâcherons rien»

Conseiller administratif à Vernier et par ailleurs président de l’Association des communes genevoises, Thierry Apothéloz a laissé éclater sa colère sur Facebook: «Après la poste d’Aïre (déjà fermée), la Poste veut s’attaquer à celle de Châtelaine, un quartier en plein expansion… Incompréhensible et surtout scandaleux de traiter ainsi les habitantes et les habitants de Vernier. (…) Je suggère d’envoyer des centaines de courriers/courriels par jour à la direction de la Poste pour s’opposer à cette décision. Nous allons préparer un modèle. Les élues fédérales et les élus fédéraux doivent également s’impliquer et tout faire pour affirmer l’importance du service public dans les quartiers populaires et empêcher les fermetures. Nous ne lâcherons rien. Nous voulons une poste dans chacun de nos quartiers!»

Sur sol vaudois, 49 offices sur 127 sont en sursis. En terres neuchâteloises, 14 filiales sur 39 pourraient fermer. Dans le Jura, ce sont 15 offices sur 31, dans le canton de Fribourg 24 sur 56, en Valais 22 sur 65 et au Tessin 48 sites sur 109.

1. La Poste annonce dans son communiqué 12 offices menacés sur 47, ce qui ne tient pas compte des 4 filiales à l’intérieur d’organisations internationales, dont deux ne sont pas garanties (OMS et BIT); ni des 2 offices qui seront prochainement transformés.

Le Courrier, 22 juin 2017, Rachad Armanios

Liste d’offices fermés

0 commentaire à “La saignée postale à Genève dévoilée”


  1. Aucun commentaire


Bad Behavior has blocked 407 access attempts in the last 7 days.