32000 signatures contre la fermeture des guichets CFF

Pour un service public fort - 32′000 signatures en faveur d’un service de qualité dans les transports publics. Fermeture symbolique de guichets sur la place de la gare de Berne, mercredi 22 mars 2017 à midi.

Les transports publics suisses sont parmi les meilleurs du monde. De quoi ressentir quelque fierté. L’ATE s’engage avec force pour que cela ne change pas. Elle a donc lancé, voilà quelques années, l’initiative pour les transports publics et a ensuite pleinement soutenu le contre-projet FAIF. C’est également grâce aux efforts de l’ATE que la votation a été largement remportée. L’avenir du train est assuré, ce qui implique aussi une obligation pour les Chemins de fer fédéraux (CFF): celle d’employer judicieusement les moyens à leur disposition, d’améliorer constamment leur réseau et leur offre. Cela passe par un bon service dans les gares, les haltes et les trains, ainsi que par des plateformes numériques (sites web et applications mobiles) qui facilitent l’utilisation des trains et des bus.

Dégradation du service public pour presque pas d’économies

En septembre dernier, les CFF ont annoncé leur intention de fermer, d’ici la fin de l’année, leurs 52 points de vente partenaires, soit presque un quart de tous les guichets CFF avec service. Là où la régie fédérale a estimé qu’il ne valait plus la peine de garder ses propres guichets, les points de vente sont gérés par des partenaires. On peut donc acheter des billets dans ces «modèles d’agences» installés dans des magasins Avec ou Migrolino, dans des offices de poste ou chez des buralistes ferroviaires privés. Un modèle efficace, apparemment. Alors pourquoi les CFF veulent-ils fermer tous ces guichets d’ici fin 2017? Pour économiser 5 millions de francs? C’est moins d’un pour mille de leur chiffre d’affaires total. L’ATE trouve cette mesure disproportionnée. Elle n’est - et de loin - pas la seule à l’affirmer.

Fermeture imprévisible de guichets

La pétition de l’ATE a réuni plus de 32′000 signataires: autant de clientes et clients qui redoutent de voir un guichet se fermer brutalement devant leur nez. L’application mobile des CFF est bien pratique, certes, mais que deviennent les conseils personnalisés? Les dizaines de milliers de signataires viennent des régions les plus touchées (Saint-Gall, Thurgovie, Bâle-Campagne, Tessin et Jura bernois). Elles et ils s’inquiètent et ne comprennent pas pourquoi il faudrait supprimer ces points de vente avec service. Nous considérons que ces clientes et clients ne peuvent pas simplement s’adresser d’égal à égal aux CFF. Nous incitons ces derniers à revoir leur projet et à y renoncer, au moins en partie. Outre des discussions avec l’entreprise, nous nous engageons activement sur le plan politique et maintenons la pression.

Les transports publics doivent être faciles d’accès: les guichets avec service sont donc indispensables.

ATE

24 Heures

0 commentaire à “32000 signatures contre la fermeture des guichets CFF ”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire





Bad Behavior has blocked 365 access attempts in the last 7 days.