Le parlement tessinois s’oppose à la suppression des Postes

Le Grand Conseil tessinois a adopté lundi soir une initiative cantonale contre l’élimination prévue de 32 offices postaux.
Selon le texte adopté lundi soir par le Grand Conseil tessinois, émanant du PS et adopté par 77 voix et deux abstentions, la position des communes dans ces négociations contre l’élimination de 32 offices postaux (sur 113 que compte le canton) doit être renforcée. Il demande notamment qu’elles puissent faire recours jusqu’au Tribunal administratif fédéral.

L’initiative demande aussi que les citoyens puissent saisir la Commission fédérale de la poste (PostCom) via des récoltes de signatures, et que les décisions de cette dernière aient force contraignante.

Sur une impulsion venue du PDC, le parlement a utilisé l’instrument de la résolution générale afin de s’adresser directement au Conseil fédéral. Elle demande un moratoire sur les fermetures d’offices postaux au cas où une commune s’y oppose.

La fermeture prévue de la filiale de Balerna, dans le sud du canton, suscite tout particulièrement la grogne. Cette commune, située sur l’axe autoroutier de l’A2, comptent 3500 habitants et 3700 emplois: les habitants comme les entreprises ont besoin d’un bureau de poste.

1400 emplois de La Poste au Tessin

Une rencontre a eu lieu début décembre entre le gouvernement tessinois et des membres de la direction de La Poste. Le Conseil d’Etat a annoncé une prise de position pour la mi-février. Actuellement, le géant jaune emploie 1437 personnes au Tessin.

La Poste a annoncé fin octobre vouloir multiplier ses points d’accès, qui passeront de 3700 à au moins 4000. Mais les offices postaux traditionnels seront réduits de 1400 à 800 ou 900. D’ici 2020, environ 1200 collaborateurs seront touchés par ces mesures.

(nxp/ats)

0 commentaire à “Le parlement tessinois s'oppose à la suppression des Postes”


  1. Aucun commentaire


Bad Behavior has blocked 428 access attempts in the last 7 days.