Les enjeux liés à l’eau potable à Fribourg

On s’en frotte les yeux: le Conseil communal de la ville de Fribourg veut privatiser le traitement, l’exploitation et la commercialisation de l’eau potable! Actuellement, ces tâches sont effectuées - à l’entière satisfaction de la population - par les Services industriels (SI), un établissement de droit public rattaché à la ville de Fribourg.

Or, le Conseil communal veut démanteler les SI, et les scinder en deux sociétés anonymes de droit privé: l’une (SINEF) pour les prestations, la seconde (Eau de Fribourg) pour la gestion des infrastructures.

Tous les exemples de privatisation du service public - en Suisse ou à l’étranger - riment avec restriction des services, augmentation du prix et baisse de la qualité. Est-ce le sort que l’on veut réserver au traitement et à la commercialisation de l’eau potable à Fribourg? A cela s’ajoute qu’en cas de privatisation les conditions de travail du personnel sont fortement revues à la baisse: disparition des protections contre le licenciement et salaire au mérite, voilà ce qui attend le personnel des SI.

Contrairement aux affirmations du Conseil communal, privatiser les SI ne répond pas à une nécessité économique: à Lausanne, Genève, Neuchâtel, Berne ou Zurich, les services industriels sont des entités de droit public. L’eau est un produit essentiel, qui doit rester un bien public. A la population de se mobiliser, à présent, pour s’opposer à la privatisation de l’eau potable à Fribourg y compris, comme cela a été le cas avec succès à Zurich, par la voie du référendum!

Gaétan Zurkinden,

secr. régional SSP-Fribourg

voir article sur la volonté de garder l’eau en mains publics dans le canton de Fribourg !

Privatisation de l’eau en ville de Fribourg

0 commentaire à “Les enjeux liés à l’eau potable à Fribourg”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire





Bad Behavior has blocked 365 access attempts in the last 7 days.